Pseudo :   Mot de passe : 
sera ajouté automatiquement à la fin de votre texte.

300 caractères restant (et 3 anecdotes aujourd'hui)


Choisissez une catégorie :
Prévenez moi si mon anecdote reçoit des commentaires. Email :
42% normal (748 votes)

Je pense qu'il y a des choses anormales par nature, telles que le masochisme ou l'homosexualité. Aimer la douleur va à l'encontre des mécanismes de survie, et éprouver du désir pour un être avec lequel on sait que l'on ne peut se reproduire va à l'encontre de l'instinct de procréation. Suis-je normal ?

Auteur : Marilyne Oligophrène, il y a longtemps
 18 moi aussi.

Les commentaires sont désactivés pour cette anecdote




Com#22268  | score:3  +1 -1 | Par Bertrand Thanatologie

Je dois dire qu'à ma première lecture de cette anecdote, mes cheveux se sont hérissés. Après réflexion, je peux comprendre ce raisonnement (que je ne partage absolument pas).
Il est vrai que le masochisme va à l'encontre de l'instinct de survie, c'est vrai aussi que l'homosexualité va à l'encontre de l'instinct de procréation. Mais c'est un raisonnement tellement simpliste, un raisonnement qui réduit l'homme à un simple amas de mécanismes basiques, à un simple animal primitif. Pour reprendre l'exemple de l'homosexualité, l'homme n'est pas une simple mouche dont les attirances ne seraient régis que par les phéromones et qui ferait qu'elles ne seraient intéressées que par le sexe opposé, il y a tellement d'autres facteurs qui entre en jeu. Contrairement à la plupart des autres espèces animales, l'homme n'a pas de relations sexuelles uniquement pour la procréation, mais aussi (et surtout) pour le plaisir, et ça change tout.
Je crois que l'une des forces de l'être humain est de pouvoir aller au-delà des besoins primaires et au-delà des instincts basiques.
Et plus la notion de "normalité" est tellement complexe...

Bref, je ne soutiens absolument pas mais je ne blâmerais pas non plus.

Com#22286  | score:1  +1 -1 | Par Jasmine Silice

L'homme est un animal. L'animal que l'on comprend le mieux puisqu'il possède un langage élaboré que l'on est capable de comprendre.

Un nombre non négligeable d'espèces animales pratiquent la masturbation... Les relations inter-espèces ne sont pas rares. Les relations hors instinct de procréation sont très très loin d'être propres à l'homme. Je dirais même qu'elles sont communes à l'ensemble du règne animal.

Et d'une manière plus générale les animaux ne sont pas dirigés uniquement par un instinct de survie individuelle ou de survie de l'espèce. Y'a qu'à regarder par exemple les chats qui aiment faire la sieste sur les radiateurs. Ils ne font pas ça pour leur survie, mais par recherche du plaisir.
L'homme fait exactement la même chose, y compris dans ses comportements atypiques. Les mécanismes qui y amènent sont plus complexe, mais la finalité est toujours le plaisir/bonheur.

Com#22328  | score:1  +1 -1 | Par Marilyne Oligophrène

Vos deux commentaires sont intéressants. Même si la masturbation existe dans le règne animal, je ne pense pas que les animaux s'adonnent au masochisme, ni au suicide. Cette "force" de l'homme c'est en fait de pouvoir s'auto-détruire: s'auto-infliger des souffrances, donner volontairement fin à sa vie, faire le choix de ne pas se reproduire... ça passe aussi par plein de comportements comme la destruction de son environnement, l'alcool, la drogue... Je ne pense pas que les animaux consomment volontairement des substances toxiques pour le plaisir.
Enfin voilà tout ça pour dire que si l'homme est un animal à part entière, je ne pense pas que ça soit toujours quelque-chose de génial. Et sans vouloir entrer dans un débat sans fin, il n'est pas plus utile que les autres animaux. Surtout que son plaisir personnel empiète carrément sur celui de ses congénères.

Com#22356  | score:0  +1 -1 | Par Jasmine Silice

Tu touches là ce qui fait que l'Homme est différent : l'intelligence. Je pense que c'est cette intelligence plus poussée que chez les autres animaux qui l'a poussé à créer une société aussi complexe. Une société complexe qui peut parfois exercer une très forte pression sur ses membres, pouvant les pousser au suicide.
De même que son intelligence lui donne aussi une vision à plus long terme du plaisir et peut le pousser à faire des choix contre l'instinct (ne pas se reproduire). Ça lui donne la capacité d'élaborer des mécanismes d'accès au plaisir plus complexes, comme le masochisme ou les drogues.

Cela dit, j'ai tout de même des doutes sur le fait que les animaux ne consomment pas de drogue. Et l'homme n'est clairement pas le seul à détruire son environnement, mais j'ai oublié les noms.

Bref, je dis ça, mais je ne suis pas sociologue.

Com#22422  | score:0  +1 -1 | Par yarolinski

je pense que par sa raison l'homme se dissocie de la nature vers quelques chose de plus spirituel ce qui expliquerais ces comportements anti-naturels

Com#22548  | score:0  +1 -1 | Par Jasmine Silice

C'est quoi un comportement anti-naturel ? Un comportement qui va à l'encontre de l'instinct ?
Mais qu'est-ce qui te dit que l'homme ne fait pas que suivre son instinct en recherchant le bonheur ?
Est-ce que l'anti-naturel existe vraiment ?

Com#22393  | score:0  +1 -1 | Par Marceau Berce

euh tu as tort sur plusieurs points. le suicide chez les animaux, mm si ça ne se présente pas forcément de la mm manière que chez les humains (ils ont pas trop la capacité de se pendre ou se tirer une balle), ça existe... un animal dépressif (un inséparable tt seul par exemple, ou bien un animal élevé ac un autre animal canardt toute sa vie, jusqu'au jour où on les sépare) peut se laisser mourir de faim, ce qui est une forme de suicide. Pour les substances toxiques pour le plaisir, c'est faux également, il y a des animaux qui consomment des substance toxique (à long terme généralement) car cela leur apporte du bien être,des drogues sous leur forme naturelle par exemple. Et les relations sexuelles hors procréation ne se limite pas à l'homme, mm si ça reste relativement rare (ex: dauphin qui font ça par plaisir)
Mis à part ça, l'humain est nuisible pour les autres animaux je dirais mm. Espèce animale la plus égoïste par rapport aux capacité presque illimités qu'elle possèdent. C'est la seule espèce capable à la fois de sauver, mais aussi d'exterminer une espèce entière, et c'est souvent vers le deuxième choix qu'elle se dirige, pour des raisons économiques [donc égoïste, car non indispensable].

Com#22423  | score:0  +1 -1 | Par yarolinski

L'homme oubli qu'il n'est que le fruit d'un hasard

Com#22439  | score:0  +1 -1 | Par Marilyne Oligophrène

Le suicide chez les animaux n'est pas prouvé. Tout ce que l'on constate c'est que l’animal est fortement désorienté, au point que mort s'en suive.
Pour la drogue, ce n'est pas la substance en elle-même qui est intéressante mais le caractère auto-destructeur du geste. Ton animal quel qu'il soit ne fera jamais d'overdose, et tu dis toi-même que c'est sur le long terme, donc hors-sujet.
Ensuite pour les rapports homosexuels entre animaux, la différence majeure avec l'homme, c'est que les dauphins (pour reprendre l'exemple), continueront de s'accoupler normalement en saison des amours. Donc l'équilibre de l'espèce n'est pas mis en jeu. Or les humains homosexuels -et je ne parle pas des bisexuels sinon on ne s'en sort pas- n'ont plus du tout de rapport avec le sexe opposé, donc encore une fois d'un point de vue biologique c'est l’extinction de l'espèce.

Com#22460  | score:0  +1 -1 | Par Marceau Berce

Pour la drogue, les humains ne se droguent pas pour se détruire à la base (même s'il savent que ce n'est pas bon pour leur santé), ce serait juste absurde ... a un moment ils deviennent dépendants (d'où possible overdose), mais ça c'est une maladie et si elle ne touche pas les autres animaux c'est simplement que ce ne sont pas les mêmes molécules... y a rien de hors sujet là dedans, dans les deux cas c'est de la drogue prise pour le bien être, mais le type de drogue étant différent (puisque celle prise par l'homme sont modifiées et plus puissantes) forcément c'est pas les même conséquences.

Et pour l'homme le suicide vient pas suite à une désorientation .. ? dans la plupart des cas le suicide fait suite à un traumatisme/choc (perte d'emploi, divorce, mort d'un proche, ou autre problème). Les autres animaux utilisent un moyen dérivé mais ils ont pas vraiment le choix.

Après pour les rapports homosexuels, oui c'est vrai ce que tu dis, mais j'ai pas parlé de ça moi... je parlais simplement des rapports sexuels hors procréation, pas des rapports homosexuels en particuliers (bien que ce soit des rapport hors procréation). Mais bon, là tu es un peu en train de dire que les animaux s'obligent à s'accoupler pour maintenir leur espèce en qque sorte. Pourtant il y a quand même une certaine sélection du partenaire chez tout les animaux, et certains sont même assez difficile (pandas par ex), et vont même jusqu'à ne pas s'accoupler durant l'année car ils n'ont pas trouvé le bon partenaire(c'est un peu hors sujet mais je trouvais ta vision un peu simpliste là)

Com#22477  | score:0  +1 -1 | Par Marilyne Oligophrène

Bien sûr que la prise de drogue n'a pas pour but l'auto-destruction mais l'homme le fait en connaissance de cause, alors que l'animal ne risque pas sa santé pour le plaisir. C'est ça que je voulais mettre en évidence, "quand le plaisir passe avant la survie" en quelque sorte.

T'as pas tort pour le suicide, question de point de vue... Je pense que la différence c'est que l'homme a le choix de faire face ou de se suicider, alors que l'animal subit la chose, d'où ma différenciation entre les deux cas de figure, mais c'est vrai que ça se recoupe.

J'ai lu ou entendu -je ne sais plus- que l'attirance chez les animaux (et les hommes les aussi mais de façon beaucoup moins prononcée à cause de tous les autres paramètres) était naturellement orientée vers les individus de génome différent. Tout ça dans le but d'éviter la consanguinité. En gros on est sensé être plus attiré par quelqu'un de génétiquement très différent de soi. Alors dans le cas de l'homme, je le concède, c'est absurde, en prenant compte des moeurs etc... surtout qu'on a le choix dans les 6 milliards pour pas tomber sur le cousin ou la cousine; mais chez les animaux ça devient plus plausible. En plus les pandas sont rares, donc les colonies réduites, donc forcément y'a un moment où ça se croise. Et puis, pure hasard, j'ai vu un bout de documentaire sur eux y'a quelques jours sur arte, et les femelles ne sont en chaleur que durant 1 semaine ! Alors ça fait peu pour chercher l'élu de leur... vagin.

Com#22478  | score:0  +1 -1 | Par Marceau Berce

""quand le plaisir passe avant la survie" en quelque sorte" Oui mais là c'est un pb d'addiction, et ce problème ne se rencontre pas chez les autres animaux, le drogué qui met sa vie en danger pour la drogue il a pas le choix, c'est une maladie l'addiction hein, pas une question de volonté ou autre, ni même de plaisir parce qu'à ce niveau il prend même plus de plaisir c'est simplement une question de survie justement, s'il prend pas de drogue il sera en manque. Si les animaux prenaient le même genre de drogue ils seraient surement touché par cette maladie aussi, la seule différence ici c'est que chez les hommes les drogues que l'on prend conduisent à l'addiction, et pour les animaux non car les drogues qu'ils prennent ne sont pas des drogues de synthèse (puisqu'ils n'en disposent pas dans la nature) et sont bcp moins puissantes et addictives, rien à voir ac la volonté ou l'esprit ou je ne sais quoi, si les humains et les autres animaux avaient le même genre de drogue à leur disposition alors rien ne dit qu'il ne seraient pas ds la mm situation.

Bin pour le suicide, l'animal peut faire face aussi... sinon dés qu'un animal aurait un coup de mou il choisirait de se laisser mourir mais c'est quand mm pas tj le cas (ex: un maman chat qui a des bébés, on lui enlève ces bébés au bout d'un moment, bin canardt qques jours elle va faire de la "déprime", mais un peu après elle ira mieux.).

Les pandas sont rares mais aussi difficiles: dans les parcs animaliers où ils cherchent à les faire se reproduire, ils ont beaucoup de mal bien qu'il ait plusieurs individus quand même (donc pas de problème de rareté ni de tps de chaleur trop court), simplement parce la femelle repousse les males ou bien le male est pas trop d'humeur etc... ça ressemble qd mm pas mal à du comportement humain je trouve.

Et pour la consanguinité ça je sais pas trop. Pour ce qui est des hommes, ça dépend des moeurs oui, mais ça existe: famille royales (plus trop à notre époque c'est vrai, sauf dans les pays en voie de dvpt), ou communautés isolées comme des insulaires ou les Amishs...
Ce qui est sur c'est que pour les animaux vivants en société, vu le nombre limité d'individu, il y a forcément de la consanguinité (le male dominant qui est donc le reproducteur va se reproduire avec ses soeurs/filles/cousines vu que la société c'est une famille en fait, à la base y avait deux individus fondateurs et le groupe actuel il est en fait constitué des descendants de ces deux individus)

Com#22513  | score:0  +1 -1 | Par Jasmine Silice

Il me semble que l'addiction a été mise en évidence chez les animaux aussi. Mais l'injection de drogue était artificielle.
La différence c'est juste que les animaux n'ont pas naturellement accès à des substances aussi psychotropes.

Com#22534  | score:0  +1 -1 | Par Marilyne Oligophrène

Oui on a shooté des rats à l'héroïne pour voir si ils découvraient le mécanisme qui provoquait les injections.

Com#22536  | score:0  +1 -1 | Par Marilyne Oligophrène

En fait -désolé pour la répétition mais j'essaie de remettre les choses au clair- tu penses que la consommation de drogue a les même mécanismes chez les homme et les animaux, mais que la différence c'est la nature des drogues ce qui cause une addiction chez les humains là où il n'y en a pas chez les animaux.
Or de mon côté je pense que le comportement de l'homme est différent face aux drogues non pas à cause de la nature de la drogue (même si c'est évident, ça n'est pas le cas de figure auquel je pense) mais à cause de sa science. Par exemple je trouve qu'une bonne cuite fait passer une bonne soirée, mais je sais que j'endommage mon foie etc... Je ne dis jamais non à un joint bien que je sache que c'est encore plus toxique qu'une cigarette et que je vais potentiellement vomir partout après. On peut aussi parler de la cigarette d'ailleurs c'est encore plus répandu, et je connais plein de gens qui fument et boivent de temps en temps comme moi sans être aucune addiction.
Tout ça pour dire que je trouve que l'homme s'auto-détruit contrairement à l'animal qui cherche le plaisir mais sans se nuire, et c'est pourquoi je qualifierais certains comportements comme le masochisme ou l'homosexualité d'anormaux (histoire de se replacer dans le contexte).

Pour le suicide je reste persuadé que c'est différent. Les inséparables, les chiens et leur maître, les animaux élevés ensemble... c'est super minoritaire. Quand ils se retrouvent tout seuls c'est comme si on leur enlevait une partie d'eux-mêmes sans laquelle ils n'ont jamais vécu. De mon point de vue c'est pas de la tristesse, c'est juste comme si tu devenais homme-tronc du jour au lendemain sans personne pour t'aider.
Y'a pas si longtemps une gamine de moins de 9 ans s'est suicidée en sautant de son balcon à cause de son diabète qui l'interdisait de manger des sucreries. Par respect pour les parents je vais m'arrêter là, mais je pense que t'auras compris où je veux en venir. A côté de ça les animaux voient mourir l'intégralité des membres de leur famille les uns après les autres sans que ça les gêne outre mesure. Conclusion: un animal dépérit à mort indépendamment de sa volonté alors qu'un homme met volontairement fin à sa vie.

Dans le doc je j'ai vu ils ne semblaient pas avoir de problèmes, au contraire c'était annoncé comme une grande découverte révolutionnaire en matière de reproduction des pandas. Mais bref, une espèce ne peut pas représenter l'intégralité des animaux de toute façon. Et puis si il est si rare je pense que c'est plus une corrélation entre la destruction de son habitat et cette "difficulté" à se reproduire, je veux dire par là que l'espèce ne s'est pas mise en danger toute seule, juste parce-que les pandas ont la flemme de se reproduire.
Pour la consanguinité je trouve ça plutôt logique, comme il y en a forcément, c'est d’autant plus utile de l'éviter et de la réduire.

Com#22538  | score:0  +1 -1 | Par Serge Chouan

C est trop long ton commentaire ! Fais synectique

Com#22543  | score:0  +1 -1 | Par Ernestine Radioconducteur

en 1 mot stp! :)

Com#22550  | score:0  +1 -1 | Par Jasmine Silice

Je vous le fait :
bullshit. ;)

Com#22716  | score:0  +1 -1 | Par Ernestine Radioconducteur

C'est noté:)

Com#22553  | score:0  +1 -1 | Par Marilyne Oligophrène

Si t'as la flemme de lire t'as qu'à troller comme les 2 au dessus.

Com#22551  | score:0  +1 -1 | Par Jasmine Silice

Moi je reste persuadé et franchement convaincu (et de toutes façons j'ai forcément raison) qu'il n'y a aucune différence fondamentale entre les hommes et les animaux. Et que la différence se joue uniquement sur des "réglages".
L'Homme a un peu plus d'intelligence, une vision du plaisir à plus long terme, des mécanismes sociaux plus complexes, etc.

Juste pour un point que j'ai relevé en parcourant ton commentaire :
Dans certaines cultures, on ne pleure pas ses morts, au contraire, on fait la fête. Mais peut-être ne sont-ils pas humains... qui sait...

Bref, on trouve tellement de tout dans la nature que dire que quelque chose n'est pas naturel est un non-sens.

Com#22554  | score:0  +1 -1 | Par Marilyne Oligophrène

Je n'ai pas dit que telle ou telle chose n'est pas naturelle, j'ai dit que c'était anormal. Mais si pour toi naturel et normal c'est pareil alors tout est dans la nature, donc tout est naturel, donc tout est normal quoi. Dans ce cas là je vois même pas ce qu'on fait ici, et je ne m'explique même pas l'existence de ce site.
De toutes façons t'as forcément raison alors j'en reste là.

Com#22577  | score:0  +1 -1 | Par Thècle Pilori

"Tout ça pour dire que je trouve que l'homme s'auto-détruit contrairement à l'animal qui cherche le plaisir mais sans se nuire, et c'est pourquoi je qualifierais certains comportements comme le masochisme ou l'homosexualité d'anormaux " va falloir m'expliquer le rapport entre le "qui cherche le plaisir sans se nuire" et l'homosexualité là qd mm.

Et euh.. bin .. j'sais pas mais mm toi tu as vu qu'il y avait eu un test montrant l'addiction chez les animaux qui avait accés au même type de drogues que les humains, et pourtant tu restes convaincu qu'il y a une différence de comportement... t'es borné ou bien.. ? Déja je comprend vraiment pas où tu veux en venir dans ton explication ça veut dire quoi ça "à cause de sa science" .. ? à priori tu penses que quand un animal utilise des drogues, il n'est pas conscient des effets négatifs? bah... t'en sais rien du tout en fait ouais. tu te bases encore sur une hypothèse non prouvée. donc en se basant sur des FAITS, le comportement est bel et bien le même.

Pour le suicide, à mon avis tu n'as à peu près aucune idée de comment ça se passe dans la nature (t'as du voir qque reportages à la télé et lire qques bouquins mais bon, pas quoi), donc je vois pas d'où tu peux dire "A côté de ça les animaux voient mourir l'intégralité des membres de leur famille les uns après les autres sans que ça les gêne outre mesure". Au passage tu peux pas comparer les motifs d'un suicide chez les humains et chez les autres animaux hein.. pas vraiment le même mode de vie donc aucune comparaison possible. Et "un animal dépérit à mort indépendamment de sa volonté"... franchement, y a que moi qui trouve cette phrase aberrante ? donc il décide pas de se laisser crever de faim?

Eeeet pour finir les pandas, je précise un truc déja, "Mais bref, une espèce ne peut pas représenter l'intégralité des animaux de toute façon.", oui bin l'humain n'est qu'une espèce d'animal et c'est pourtant cette espèce que l'on compare à tout les autres animaux alors bon,on peut faire pareil ac le panda. Et le panda à du mal à se reproduire, c'est une certitude (qu'ils fassent des progrès pour la reproduction en captivité, certes, mais c tj laborieux). Et s'il est rare c'est bien à cause de la reproduction de son environnement oui (comme la majorité des espèce en voie d'extinction), mais euh le débat n'était pas de savoir si sa rareté était du à ses pb de reproduction ou non...

Com#22614  | score:0  +1 -1 | Par Jasmine Silice

C'est toi qui a commencé à dire que certaines choses sont anormales par nature. Et tu as commencé à prendre les animaux comme référence de comportements naturels-et-donc-normaux.
Moi je dis effectivement que tout est dans la nature.

Le côté "normal" pris seul (sans "nature") porte sur le côté répandu du comportement et son acceptation sociale.
Et dans ce cas là, le masochisme et l'homosexualité ne sont clairement pas des comportements singuliers et sont assez bien acceptés socialement. (De toutes façons t'as pas à t'intéresser à ce que font les gens dans leur intimité.)
Ce sont donc des comportements normaux. Le débat est clos.

Com#22421  | score:0  +1 -1 | Par yarolinski

exact

Com#22346  | score:0  +1 -1 | Par Lorenz

merci pour cette explication parfaite.

Com#22272  | score:0  +1 -1 | Par Magloire Ré

Je ne suis qu'à moitié d'accord. En fait, je pense que le masochisme est effectivement très bizarre et anormal, autant pour l'homosexualité je ne suis pas d'accord avec toi. Il y a toujours eu des homos et des hétéros. Et on ne choisit pas. Quand on est homosexuel, c'est naturel d'être attirer par les gens du même sexe que nous. Comme un hétéro est attiré par des personnes du sexe opposé. Qu'il y ait instinct de procréation ou non. D'ailleurs, je pense qu'une bonne partie des gens ne pensent pas spécialement à l'idée de se reproduire lorsqu'ils éprouvent de l'amour pour quelqu'un.

Soutien#22278  | score:0  +1 -1 | Par Ludwig Lingue

Tu as tout à fait raison!

Com#22285  | score:0  +1 -1 | Par Jasmine Silice

L'homme est-il naturel ?
Est-ce que cela fait que les comportement masochistes ou homosexuels sont anormaux ?

Ce sont des questions auxquelles il n'existe pas de réponse figée.

Com#22424  | score:0  +1 -1 | Par yarolinski

effectivement le débats va varier avec ce que j’appelle "l'effet de mode"

Blâme#22316  | score:0  +1 -1 | Par pamplemoussevert

le désir sexuel et l'instinct de procréation (ou de survie) n'ont RIEN a voir. personne ne pense à se reproduire evac chaque personne avec laquelle il a du désir sexuel. de plus il y a des hétéros qui n'ont aucune envie d'avoir des enfants, et des homos qui en veulent.
les sado-mazos n'essayent pas de mourir, ils ont juste une vision différente du plaisir. moi même en étant pas sado-mazo, je ne dis pas non à une petite fessée de copain ^^

Com#22327  | score:0  +1 -1 | Par Marilyne Oligophrène

Je sais bien que "faire l'amour" et "faire des enfants" c'est différent. Je pense seulement que si nous ressentons cette envie de nous accoupler c'est avant toute chose une histoire de survie: la nature nous fait aimer le coït afin que nous nous multipliions.
C'est bien sûr sans compter la contraception et le libre arbitre en général.

Com#22366  | score:0  +1 -1 | Par pamplemoussevert

non je ne pense pas que le désir sexuel et l'instinct de procréation soient aussi intimement liés. mais n'ayant ni toi ni moi l'appui d'une quelconque étude sérieuse à ce sujet, tu ne m'en voudra pas de ne pas continuer ce débat stérile. sans aucune méchanceté envers toi

Com#22385  | score:0  +1 -1 | Par Marilyne Oligophrène

C'est vrai que c'est quelque chose que je considère comme évident, mais simplement mon point de vue.

Com#22408  | score:0  +1 -1 | Par pamplemoussevert

il faudrait faire une étude sérieuse à ce sujet pour savoir

Com#22409  | score:0  +1 -1 | Par pamplemoussevert

le désir sexuel à a voir avec un besoin naturel transormé en plaisir au même titre que manger un bon plat. avant de dire que ce n'est pas naturel il faut penser aux animaux tels que les dauphins qui font l'amour hors saison de reproduction juste pour plaisir, et aux bonobos (il me semble qu'il y a d'autres singes qui le font) qui le font aussi par plaisir et pour apaiser les tensions. dans la nature l'homosexualité existe pour ces deux raisons là, donc il me semble que l'ont peut dire que c'est naturel. l'humain y a juste rajouté des sentiments.
le cas du sado-mazochisme est plus complexe, car il ne me semble pas qu'il y en a dans la nature (qu'on me dise si je me trompe). j'avoue que je comprend pas bien le plaisir qu'on peut éprouver par l'humiliation et la douleur. si un SM pouvais m'expliquer j'aprécierais :)

Com#22425  | score:0  +1 -1 | Par yarolinski

douleur=endorphine
endorphine=plaisir
peut être que leur synapses sont plus sensibles a cette substance....
Need un scientifique svp!

Com#22433  | score:0  +1 -1 | Par pamplemoussevert

oui il nous faut un bon scientifique parce que l'svt c'est pas trop mon truc ^^

Com#22438  | score:0  +1 -1 | Par yarolinski

bah moi je fait de la biologie mais végétale donc bon..... ^^

Com#22473  | score:0  +1 -1 | Par pamplemoussevert

ah oui les plantes ne sont pas SM ^^

Com#22479  | score:0  +1 -1 | Par yarolinski

de ce coté là on est tranquille ^^

Blâme#22343  | score:0  +1 -1 | Par Marjorie Glace

Niveau zéro de la réflexion. L'homme est un animal => l'animal ne cherche qu'à se reproduire => l'homosexualité ne conduit pas à la reproduction => l'homosexualité est anormale, bouh c'est le maaaaal, brûlez en enfer sales hérétiques !
Ce qui distingue l'homme de l'animal, c'est le libre-arbitre. On fait ce qu'on veut, et si ça implique de forniquer avec quelqu'un du même sexe que soi, à partir du moment où il/elle est d'accord j'vois pas où est le problème. En outre, j'aurais long à dire sur le fait qu'en 2011, il y ait encore des gens comme toi pour dire qu'on n'a pas le droit d'aimer qui ont veut. Puisque tu ne peux pas comprendre de phrases plus élevées que "l'homosexualité c'est le mal" je vais t'expliquer ça par "l'amour c'est le bien". Aimer c'est bien, quel que soit le sexe de la personne qu'on aime. Et dois-je vraiment souligner que quand on éprouve du désir pour quelqu'un, ce n'est pas nécessairement avec l'intention de lui faire des enfants ?
Quant au masochisme, ça n'a rien à voir. D'abord ce n'est pas aimer souffrir mais aimer maîtriser sa souffrance, et ça n'engage pas la survie. Ils ne s'entretuent pas, ils se font mal pour se prouver qu'ils peuvent supporter ça et bien pire. Je ne partage pas ce raisonnement et il me paraît évident que ce besoin de contrôler sa souffrance physique dénote une certaine "déviance psychologique" on va dire, je ne trouve pas de termes appropriés. En gros ça montre qu'il y a eu un léger foirage dans le développement de l'être, il y a un problème non négligeable dans le rapport à la souffrance. Ce n'est pas contre-nature (par ailleurs, je n'ai jamais bien compris cette expression : comment peut-on qualifier quelque chose de "contre-nature" alors que tout est naturel ? Nous ne sommes pas des robots ou des expériences de laboratoire, nous sommes des humains tout ce qu'il y a de plus naturel), c'est un processus psychologique de défense. Et on ne se défend que quand on se sent attaqué, donc l'individu est nécessairement malheureux pour en arriver là. Ceci dit, ça n'empêche pas que les gens ont le droit de faire ce qu'ils veulent, tant que c'est entre partenaires consentants. Chacun ses vices.

Com#22384  | score:0  +1 -1 | Par Marilyne Oligophrène

Pourquoi tant de violence gratuite ? Je ne suis pas homophobe (d'ailleurs à quel moment j'ai dit que c'était mal d'être homo/maso/anormal ?). Je pense seulement que c'est anormal d'être homosexuel car ça n'aboutit à rien biologiquement. La biologie et la science en général, ce sont des règles qu'on ne franchit pas, et j'estime donc que c'est en premier lieu le siège de la normalité. Si demain je me décide à n'aimer plus que les cadavres décapités des femmes que j'aimais hier, on ne peut pas dire que ça soit normal. Ce que je trouve "niveau zéro de la réflexion" c'est de tout justifier par "c'est humain, on a le droit d'aimer ce qu'on veut".
Pour ce qui est du masochisme, je sais très bien que ça n'a rien à voir avec un meurtre, mais ça n'empêche que ce faire du mal pour se sentir bien, ça n'est pas normal. La sensation de douleur implique une atteinte à son intégrité physique et donc indirectement à sa vie. C'est pour ça que la douleur existe, pour nous sauver la vie.

Com#22394  | score:0  +1 -1 | Par Marceau Berce

En fait je pense que tu manque de pas mal d'élements dans ta réflexion.

Pour le masochisme: partons du principe qu'il est normal pour l'homme de rechercher bien être et plaisir (rechercher le malheur là y aurait ptét une légère déviance psychologique qd mm). On sait que le cerveau peut ordonner la libération d'endorphine ("molécule du bonheur", qui provoque un êtat de bien être) ds le corps en tant que réponse à la douleur, les masochiste se font donc du mal pour qu'il y ait une libération importante d'endorphine dans leur corps suite aux coups reçus => êtat de bien être. Donc scientifiquement, biologiquement, ça a une certaine logique donc c'est "normal". Après, s'ils allaient jusqu'au point de mettre leur vie en danger (ce qui n'est pas le cas), là oui il y aurait un problème.

et pour l'homophobie: ça n'aboutit à rien biologiquement, ça c'est pas prouvé. Certes aucune reproduction possible, mais qui te dit qu'il n 'y a pas d'autre effets biologiques? Lié par exemple au cerveau. La neurologie est une science complexe après tout. Peut être que le fait d'être avec la personne aimé permet au cerveau d'envoyer des message à certains organes pour qu'ils libère divers élements nécessaires à une vie idéale, ou je ne sais quoi. Tu parles comme si les sciences avaient déja tout découvert mais c'est faux, surtout en ce qui concerne la biologie. Et surtout tu t'appuie sur des hypothèses non fondées "on aime le coït car la reproduction est nécessaire".

Com#22427  | score:0  +1 -1 | Par yarolinski

Voila le scientifique que j'attendais! (voir plus haut)

Com#22434  | score:0  +1 -1 | Par pamplemoussevert

plus un

Com#22437  | score:0  +1 -1 | Par Marilyne Oligophrène

Le fait que la douleur soit faite pour ressentir du plaisir me gêne tout de même. Certes il y a une histoire d'hormones dans tout ce qui touche au plaisir, mais parmi tous les moyens d'y accéder pourquoi choisir ce qui est sensé être désagréable ? Je conçois que ça fasse du bien aux masochistes, mais je trouve anormal d'utiliser ce biais. Pareil pour l'homosexualité.
Je reconnais que ma thèse n'est pas fondée telle que tu l'as écrite mais j'ai bien précisé "Je pense que" en début de phrase, ce qui change tout.
Petit lapsus révélateur: je ne parle pas d'homophobie mais d'homosexualité.

Com#22461  | score:0  +1 -1 | Par Marceau Berce

oui désolé pour le "homophobie", je voulais dire "homosexualité", j'ai du avoir une petite absence quand j'ai écrit.

Com#22426  | score:0  +1 -1 | Par yarolinski

relis l’anecdote avant de pondre un pavé hors sujet SVP

Com#22446  | score:0  +1 -1 | Par Marjorie Glace

Tu t'es tellement donné de mal pour développer que je n'oserai pas enchaîner. Merci de ta participation, comment a-t-on pu se passer tout ce temps de tes brillantes interventions ?

Com#22458  | score:0  +1 -1 | Par yarolinski

oui je sais je suis le meilleur

Com#22345  | score:0  +1 -1 | Par Lorenz

Reflexion de base. Je pense que tu ne cherches vraiment pas plus loin que le bout de ton nez :)

Blâme#22417  | score:1  +1 -1 | Par Denis Andragogie

Ben moi j'pense que les gens qui n'ont que trois neurones et qui ne les connectent pas dans le bon (!!) sens sont anormaux. Comme toi :D
Et j'suis fier d'être anormal, pour le coup, vu que je rentre dans les deux catégories \o/

Com#22436  | score:1  +1 -1 | Par Marilyne Oligophrène

C'est marrant ça me rappelle une anecdote que j'avais postée il y a un moment...
Pourquoi dire que l'on est "fier" de quelque-chose dont on n'est pas à l'origine ? Moi je suis fier de l'agencement de ma chambre, je trouve que je me suis super bien débrouillé avec peu de place, je suis fier de mon parcours scolaire/professionnel, fier de mes amis... En revanche je suis SATISFAIT de mon prénom, de ma taille, ou encore d'être hétéro.
Je me pose souvent la question de comment on peut revendiquer quelque chose que l'on subit...

Mais bref, si ça te va alors ça me va aussi; par contre si t'aimes qu'on soit violent avec toi t'es peut-être pas obligé de l'être avec les autres. Je n'ai insulté personne.

Com#22440  | score:0  +1 -1 | Par yarolinski

up

Com#22441  | score:0  +1 -1 | Par Bob Bave

plus 10

Com#22450  | score:0  +1 -1 | Par Ghislain Semonce

pas plus 10 : tu subis pas ton hétérosexualité. Tu peux toujours choisir une personne du même sexe que toi si bon te semble.

Com#22457  | score:0  +1 -1 | Par Marilyne Oligophrène

Ça ça s'appelle être bisexuel.

Com#22451  | score:0  +1 -1 | Par Ghislain Semonce

"anormales par nature" ? si l'homme était régit uniquement par des comportements naturels tu ne te poserais même pas une telle question. quant a la normalité.... je ne suis tellement pas d'accord avec ce qui est dit la...
les règles scientifiques ne nous expliquent pas totalement... il faut se faire une raison, sans parler de l'Homme, l'individu est beaucoup trop complexe pour accepter des choses aussi simples.

Blâme#22466  | score:0  +1 -1 | Par Gabriel Ballon

non tu es juste homophobe

Com#22468  | score:0  +1 -1 | Par Marceau Berce

.. faut arrêter d'utiliser les terme "homophobe", ou "raciste" à tort et à travers sérieux ... ça devient ridicule et même limite pitoyable.

Com#22476  | score:0  +1 -1 | Par Marilyne Oligophrène

Oh merci ! 1

Com#22646  | score:0  +1 -1 | Par antoinemontagne

tout ce qui a été di, je l'ai lu et je trouve tout cela très intéressant. Mais ne pensez vous pas que "des choses anormales par nature" c'est normal lol! enfin la nature c'est la nature et cela n'a jamais été normalisé par l'homme donc la nature a le droit de faire des chose que l'on appelle anormale sans avoir a ce justifié.C'est ce qu'on appelle l'impuissance de l'homme ( et je ne parle pas de problème d'érection) face a la nature et a ses questions. Enfin j'ai le droit a l'erreur aussi puisque je suis humain donc essayez de me contredire! peut être la chose avanceras...

Com#63981  | score:0  +1 -1 | Par Marilyne Oligophrène

Je trouve ta réflexion un peu trop déiste. "Tout existe et tout peut exister parce-qu'on ne peut pas tout expliquer". Certes, c'est la facilité absolue quoi.

Blâme#22739  | score:0  +1 -1 | Par Jacquette Assyriologie

Hey bien revenons au siècle dernier avec ce genre de pensée ! Pour aimer il faut obligatoirement savoir que l'on peut se reproduire ?

Com#22823  | score:0  +1 -1 | Par Marilyne Oligophrène

Je sais qu'il y a plein de commentaires très longs et que ça ne donne pas envie, mais si tu ne les lis pas tu as toutes les chances de répéter ce que quelqu'un a déjà écrit et à quoi j'ai déjà répondu, comme c'est le cas.

Soutien#23076  | score:0  +1 -1 | Par Pierre Météoropathie

Je suis d'accord avec toi, mais j'aimerais porter à ton attention que, dans ton énumération, tu as omis de mentionner les nègres et les communistes.

Com#23513  | score:0  +1 -1 | Par Samuel Anthropographe

les juifs aussi !!

Com#25603  | score:0  +1 -1 | Par Lolita Apyrexie

N'oublions pas les handicapés !

Com#23484  | score:0  +1 -1 | Par Pako

Le masochisme et l'homosexualité sont les PREUVES que l'homme n'est pas un animal purement instincif : le goût du risque entre en jeu, et les valeurs que ta société t'a apprise peuvent te donner des comportements "contre naturels". C'est génial. Vive les êtres humains ! Hé hé

Blâme#28783  | score:0  +1 -1 | Par Wenceslas Antihumanisme

Je dirais qu'il ne s'agit pas d'anormalité, mais d'incompatibilité avec des mécanismes primaires.

Or, il se trouve que l'homme n'est pas un animal primaire.

Com#63982  | score:-1  +1 -1 | Par Marilyne Oligophrène

"L'homme n'est pas un animal primaire". Thèse basée sur rien. Inutile.

Com#63983  | score:0  +1 -1 | Par Isaac Excise

Je suis Wenceslas. Ma réflexion n'était pas très étayée à l'époque où j'ai posté ce commentaire, mais de là à dire que c'est inutile.

J'avais tendance à placer l'humain un peu au-dessus, pour me dire que je valais au moins quelque chose...

... Mais je trouve bien plus d'intérêt à l'existence maintenant que je vis par instinct la plupart du temps.

L'Humain EST un animal. Je défends entièrement cette thèse maintenant, et je sais que j'ai fait fausse route autrefois.

Blâme#58341  | score:0  +1 -1 | Par Lolot

J'ai l'impression de lire le passage d'un livre religieux . Ca me sidère de lire ça .

Com#58342  | score:0  +1 -1 | Par Denis Andain

Je pense que comme beaucoup tu as fait l'amalgame entre anormal et abject et condamnable.
L'auteur a bien insisité sur le fait qu'il disait juste que c'était déviant d'un comportement animal.

Je te laisse lire les commentaires pour les détails ;)

Com#59434  | score:0  +1 -1 | Par Marilyne Oligophrène

Tout à fait.

Com#65354  | score:1  +1 -1 | Par Fernand Embouche

Vous parlez tous de normalité ou d'anormalité. Moi, j'ai envie de faire ma chieuse : Qu'est-ce que la normalité ?
Ah et aussi, on ne choisit pas d'être homosexuel, on l'est ou on l'est pas, donc si ce n'est pas quelque chose de choisi, est-ce que ce serait pas... Naturel ?

Blâme#67647  | score:-1  +1 -1 | Par Léopoldine Isotonie

Enlève les barrières que tu as dans la tête et écoutes tes désirs.
Si tu veux te la jouer scientifique, sache que le plaisir et la reproduction sont deux choses différentes.
Les grecs le savaient bien, mais apparemment, tu n'as pas été à l'école.

Blâme#69023  | score:-1  +1 -1 | Par Denis Apathie

Et ton post, il est normal ? **out**
Nan, serieux, si l'être humain était normal, ça se saurait. En attendant, fa-cho ♪.
C'est du 2nd degré, hein.

Soutien#82037  | score:-1  +1 -1 | Par Ghislain Bouchon

32 Anormal ! Hé bé !

Blâme#102572  | score:0  +1 -1 | Par Eline Fret

Grosse homophobe va !!!

Com#105453  | score:0  +1 -1 | Par Nastasia Rééquilibre

Je suis d'accord. Mais si l'on continue dans cette optique, alors 90% des choses qui nous entourent son anormales (télé, jeux, livres, voitures) la vie se résumerai à habiter dans une grotte avec sa famille, de s'habiller avec des peaux de bêtes, chasser et se reproduire.

Publicité



Anecdote précédente   Toutes les anecdotes   Anecdote suivante

Chercher sur le site (les anecdotes, les commentaires, les gens...)

Exemples de requête : 'dans le métro', 'vernis', 'Ernestine Radioconducteur', 'moi aussi !'


Ajouter un tag

TagVotesTagger
Intéressante14
Psychopathe9
Pathétique8
Sérieuse3
Glucose2
Stupide1
Immature0
Bizarre
Mal écrite
Pas claire
Mignonne
Invraisemblable
Quelconque
Bâclée
Trash
Vulgaire
Spam !!
Drôle
Poétique