Pseudo :   Mot de passe : 
sera ajouté automatiquement à la fin de votre texte.

300 caractères restant (et 3 anecdotes aujourd'hui)


Choisissez une catégorie :
Prévenez moi si mon anecdote reçoit des commentaires. Email :
62% normal (162 votes)

Je ne crois pas en l'Amour avec un grand A, pour moi, ce que l'on décrit sous ce nom n'est rien d'autre qu'une forme de dépendance affective, qui ne me fait pas du tout envie. Les gens à qui j'en parle me prennent en pitié alors que je suis bien plus épanouie depuis que je l'ai compris. Est-ce normal ?

Auteur : Sidonie Marge, il y a longtemps
 30 moi aussi.

Les commentaires sont désactivés pour cette anecdote




Com#101082  | score:0  +1 -1 | Par Joris Genet

J'aime cette anecdote.
Normal !

Com#101083  | score:0  +1 -1 | Par Joris Genet

Enfin, pas la réaction des gens.
Beaucoup n'aiment pas voir "remis en cause" leur vision de l'amour.
Question de point de vue, t'as le droit au tien autant qu'eux.

Com#101096  | score:-11  +1 -1 | Par Jasmine Intervalle

toi non plus t'aime pas l'amour ? Je m'en doutais comme tu as plusieurs copains.

Com#101100  | score:3  +1 -1 | Par Joris Genet

Ahah.
Tu n'as rien compris. Lis mieux son anecdote.

Com#101164  | score:4  +1 -1 | Par Cora Planete

C'est moi qui ai écrit l'anecdote.
Je ne comprend pas le rapport entre "ne pas aimer l'amour" et "avoir plusieurs copains".
C'est mon cas aussi, j'ai plusieurs relations plus intimes que ce qu'on nomme de habituellement "amitié" simultanément, parce que j'aime cet enrichissement, la diversité des rapports avec autruis, et donc l'amour. Parce que l'amour, il est partout, dans les relations familiales, de travail, amicales, sexuelles. Ce dont je parle dans mon anecdote c'est du "Grand Amour", cet idéal romantique qu'on nous vend partout.

Com#101239  | score:-3  +1 -1 | Par Albert Brousse

Parce que mademoiselle (jolis genet) trouve que l'amour avec un grand A avec une seule personne est égoïste et elle n'aime pas ce genre d'amour.
Oui moi aussi ça m'énerve qu'on en parle trop, je trouve que ça casse le truc, et à la longue ça m'énerve et je trouve ça nian nian. Mais je crois quand même au grand amour.

Com#101255  | score:0  +1 -1 | Par Joris Genet

Euh.
Assure toi de comprendre ce que disent les gens, avant de tenter de l'expliquer à d'autres.
Cinquante fois que je t'explique et pourtant tu balances encore de la m*rde sans rapport avec ce que je disais.
Pfiouh...

(Au fait, je partage le même point de vue que l'auteur de cette anecdote, et visiblement nous avons plusieurs choses en communs, comme le fait d'avoir plusieurs compagnons. Je crois que tu n'as pas vraiment compris ses propos non plus.)

Com#101263  | score:-2  +1 -1 | Par Albert Taxonomie

Si t'aimes pas l'amour avec un grand A, c'est que t'aimes pas le grand amour et donc que t'aimes pas l'amour. Mais t'as le droit hein. T'es juste un peu coincée et fermée...

Com#101265  | score:0  +1 -1 | Par Joris Genet

Donc, après plus d'un an d'explications, t'en es toujours au même point de compréhension. Je ne sais pas si je dois être impressionnée ou prise de pitié.

Com#101269  | score:-1  +1 -1 | Par Jasmine Chalcographe

Je change pas d'avis, contrairement à Js. D'ailleurs toi non plus.

Com#101271  | score:1  +1 -1 | Par Joris Genet

Non mais là, s'agit pas de changer d'avis mais de comprendre ce que les gens t'expliquent.

Com#101273  | score:0  +1 -1 | Par Albert Antinazi

j'ai déjà compris tes points de vue, je les trouve stupides.

Com#101275  | score:0  +1 -1 | Par Joris Genet

Si tu les a compris, pourquoi toutes tes tentatives de reformulations sont des échecs ?

Com#101282  | score:-1  +1 -1 | Par Albert Houille

je vois pas le rapport. Et non, je n'essaye pas de reformuler, je pense juste la même chose qu'avant.

Com#101285  | score:0  +1 -1 | Par Joris Genet

Bon, je suis patiente, je réitère : pourquoi chaque fois que tu essaies d'expliquer mes points de vues à quelqu'un, tu dis de la m*rde, si tu les a si bien compris ?

Com#101288  | score:-1  +1 -1 | Par Albert Houille

ah, ces reformulations-là ? Ouais ben soit un peu plus patience, faut pas prendre pour des cons les gens qui confondent ce que tu dis avec autre chose.

Com#101294  | score:0  +1 -1 | Par Joris Genet

Euh... quoi ?

Com#101297  | score:0  +1 -1 | Par Jasmine Monométallisme

*soit un peu plus patiente

Com#101298  | score:0  +1 -1 | Par Joris Genet

J'avais compris. C'est ça : "faut pas prendre pour des cons les gens qui confondent ce que tu dis avec autre chose." que je veux que tu m'expliques.

Com#101302  | score:0  +1 -1 | Par Jasmine Monométallisme

parce que tu dis "bon, je suis patiente", donc on dirait que tu me prends pour une conne. mais pas bien grave que t'ai dit ça.

Com#101277  | score:-1  +1 -1 | Par Albert Houille

c'est pas parce que je suis pas d'accord avec ce que tu dis que j'ai pas compris tes points de vue

Com#101278  | score:0  +1 -1 | Par Joris Genet

Non mais là, chaque fois que tu parles de moi "Joris Genet est comme ci et pense comme ça", tu te plantes. Donc, c'est que tu n'as rien compris. Cherche pas.

Com#101283  | score:-1  +1 -1 | Par Albert Houille

pourtant t'as bien dit que l'amour à deux est égoïste.

Com#101287  | score:0  +1 -1 | Par Joris Genet

Je ne l'ai pas dit ainsi, tu choisis intentionnellement d'occulter toute l'explication et l'argumentation qui va avec. M'enfin, laisse tomber.

Com#101291  | score:-1  +1 -1 | Par Albert Houille

t'as peut-être changé d'avis entre temps, mais avant tu le disais comme ça.

Com#101295  | score:1  +1 -1 | Par Joris Genet

Non, je le n'ai jamais dit ainsi. Ce que tu fais, là, c'est résumer une idée expliquée et argumentée en quelques mots. (Et même en quelques mots, en plus, t'arrive à te planter.)
C'est un peu comme si je disais que, toi, tu disais que "le polyamour c'est caca" et c'est tout.

Com#101299  | score:-1  +1 -1 | Par Jasmine Monométallisme

t'as dit que vouloir garder une personne juste pour soi, c'est égoïste. C'est la même chose que de dire que une relation amoureuse à deux c'est égoïste. Je suis pas obligée de reprendre au mot ce que t'as dit.

Com#101303  | score:0  +1 -1 | Par Joris Genet

Ben voilà, je ne l'ai pas dis comme ça : "l'amour à deux est égoïste.". Et non, ce n'est pas la "même chose". Si tu veux me citer, tu dois me reprendre au mot, sinon ce n'est plus me citer, hein.

Com#101305  | score:0  +1 -1 | Par Jasmine Monométallisme

en quoi ce n'est pas la même chose ?

Com#101307  | score:0  +1 -1 | Par Joris Genet

Parce que "l'amour à deux", ce n'est pas forcément vouloir garder une personne juste pour soi.

Com#101310  | score:-1  +1 -1 | Par coucou

bah si, l'amour à deux c'est l'exclusivité, tu l'as dit.

Com#101312  | score:0  +1 -1 | Par Joris Genet

Non, l'amour à deux c'est juste l'amour à deux. Après il y a amour à deux avec exclusivité et amour à deux sans exclusivité. Et oui, je trouve l'exclusivité égoïste, mais pas "l'amour à deux"...

Com#101316  | score:0  +1 -1 | Par Jasmine Monométallisme

explique-moi l'amour à deux sans exclusivité, car là je suis plus.

Com#101319  | score:0  +1 -1 | Par Joris Genet

Deux personnes qui s'aiment partagent un amour à deux mais ne sont pas forcément exclusifs.

Com#101320  | score:-1  +1 -1 | Par mondoudou

ne joue pas avec les mots. Tu sais bien que quand je dis "amour à deux", les deux personnes ne vont avec personne d'autre.

Com#101323  | score:0  +1 -1 | Par Joris Genet

Je ne joue pas sur les mots.
En différenciant "l'amour à deux" du "polyamour", tu montres simplement que tu ne comprends toujours pas le principe, en fait.

Com#101333  | score:-1  +1 -1 | Par flouflouf

j'y peux rien si l'imbécile que t'es n'avais pas compris que je parlais d'exclusivité quand j'ai dit "amour à deux" et "amour avec une seule personne".

Com#101337  | score:1  +1 -1 | Par Joris Genet

Pour le nombre de choses que toi tu n'as pas compris dans ce que je dis que je peux te citer, tu ferais mieux de me pas me traiter d'imbécile.

Com#101335  | score:-1  +1 -1 | Par imsoweird

j'avais pourtant parlé d'amour pour une seule personne et que c'est ça que tu trouves égoïste, au début...

Com#101354  | score:-1  +1 -1 | Par Albert Gambade

Alors ? j'ai eu raison dans mon premier commentaire en disant que tu trouves ça égoïste l'amour juste pour une seule personne

Com#101365  | score:1  +1 -1 | Par Joris Genet

Non, encore une fois tu formules mal (ou alors t'as rien compris). L'amour "romantique" pour une seule personne je trouve pas ça égoïste, je vois pas pourquoi je trouverais ça égoïste, si t'es "amoureuse" d'une seule personne ben... c'est que tu l'es d'une seule personne, point.
C'est l'exclusivité, encore une fois, que je trouve égoïste, parce que comme l'auteur de cette anecdote l'explique si bien, il y a une notion de possessivité, d'appropriation de l'autre que je trouve égoïste.

Com#101375  | score:-1  +1 -1 | Par Albert Minerve

L'amour exclusif c'est pas égoïste, puisqu'on se prive d'avoir d'autres copains pour celui qu'on aime. c'est comme un sacrifice (enfin pas pour moi puisqu'il m'est naturel d'avoir un seul partenaire et que je n'en ai pas besoin de plusieurs contrairementà toi)... Alors que d'avoir plusieurs copains c'est égoïste car on ne pense qu'à notre petit bonheur égoïste de vouloir sortir avec d'autres que celui qu'on a déjà.

c'est bien ce que je disais : l'amour pour une seule personne c'est de l'exclusivité.

Com#101377  | score:1  +1 -1 | Par Nastasia épure

"Se priver", "sacrifier", ne sont pas des termes que j'utiliserais au sujet de l'amour. L'amour n'est-il pas sensé être dans l'acceptation de l'autre ? Et faut-il vraiment se priver et se sacrifier pour aimer ?
Il ne s'agit pas d'avoir "besoin" de plusieurs partenaires. Il s'agit simplement de laisser cette opportunité ouverte, cette possibilité.
Et pour ce qui est de l'égoïsme de penser qu'à son petit bonheur, de nombreux psychologues et autres thérapeutes encouragent l'idée qu'au contraire, savoir se rendre heureux est la meilleure façon de rendre heureux son entourage.
Se priver, se sacrifier, se rendre malheureux ne nous rendra pas meilleurs pour autant, au contraire, les sentiments de frustration ont plutôt tendance à nous faire réagir négativement, à nous faire montrer des signes d'agressivité ou de rancoeur.
Et je te trouve très maladroite dans tes écrits : "sortir avec d'autres que celui qu'on A déjà" ? Comme dans "avoir un petit copain" ? Comme dans "avoir une voiture" ? Je trouve que cela est assez représentatif de ta façon de considérer les gens, qui renvoie, comme le disait Joris Genet, à des objets de consommation. Je comprends mieux l'idée "matérialiste" que tu peux te faire de nous.

Com#101378  | score:0  +1 -1 | Par Joris Genet

Te fatigue pas, ça fait une cinquantaine de fois que je lui explique...

Com#101379  | score:0  +1 -1 | Par Joris Genet

Aimer une seule personne et ne pas être exclusif c'est possible aussi. Donc non, les deux termes n'ont rien à voir.

Pour le reste de ton post, la réponse de Nastasia devrait suffire, peut être que si c'est quelqu'un d'autre qui explique, tu comprendras enfin.

Com#101380  | score:0  +1 -1 | Par Albert Gracioso

t'as pas répondu à ce que j'ai dit quand j'ai dit que l'exclusivité c'est se priver de sortir avec quelqu'un d'autre donc c'est pas égoïste.

Com#101381  | score:1  +1 -1 | Par Joris Genet

Parce que la réponse de Nastasia l'explique très bien.
Mais je peux en rajouter, si tu veux. Le fait de "se priver" est altruiste, d'une certaine façon. Ça aboutit pas forcément au bonheur, mais enfin, à la rigueur, c'est un choix, s'il est conscient et assumé je n'y vois rien à redire. Mais attendre que l'autre fasse de même, même s'il n'en a pas envie, c'est égoïste. Et c'est bien ce que je disais dans la première citation que tu as déformé à ta sauce : "vouloir garder une personne juste pour soi, c'est égoïste". Se l'approprier, décider qu'il est notre autant physiquement que mentalement, c'est égoïste. Il y a une différence entre décider soi-même de ce qu'on veut "sacrifier", de ce dont on veut "se priver" et imposer ces mêmes décisions à l'autre.

Et par ailleurs, tu trouves égoïste de ne penser qu'à son petit bonheur, mais la non-exclusivité n'implique pas le malheur des partenaires. Ça peut arriver, pour tout un tas de raison, mais ce n'est pas fatidique. Je suis heureuse alors que mes copains couchent avec d'autres. Le fait qu'ils aient des relations intimes avec d'autres femmes n'a pas le pouvoir de me rendre malheureuse, et quand il arrive que je sois mal vis-à-vis de quelque chose en rapport avec leurs autres relations, on en parle. La communication résouts la plupart des problèmes. Et je pense que les voir "se priver", "sacrifier" l'une ou l'autre de leurs relations pour moi me rendrait bien plus malheureuse. Du coup, ça rejoint ce que disait Nastasia : s'ils ne se rendaient pas heureux en premier lieu, cela ne me rendrait pas heureuse.

Com#101267  | score:-2  +1 -1 | Par Jasmine Chalcographe

Et ça n'a aucun sens le polyamour. Je ne m'imagine pas comme toi avoir plusieurs amoureux avec qui je couche, voir mon copain embrasser une autre devant moi... Ca n'a vraiment pas de sens.

Com#101274  | score:1  +1 -1 | Par Joris Genet

Visiblement la coucherie a une importance capitale pour toi. Tu m'expliques ?
Et ça veut dire quoi "ça n'a pas de sens" ? Quel est le "sens" de l'exclusivité, dans ce cas ?

Com#101279  | score:-3  +1 -1 | Par Albert Houille

ben coucher avec plusieurs personnes c'est quelque chose quand même. Tout le monde ne peut pas. Le sexe c'est pas n'importe quoi, si ?
Tu c'est pas ce que ça veut dire "ça n'a pas de sens" ? Je peux pas t'expliquer, à ton âge.
Ca me donne l'impression que ça n'a pas de sens, c'est tout.

Com#101281  | score:1  +1 -1 | Par Joris Genet

"Quelque chose". Encore une argumentation de folie, bravo.
Non, le sexe c'est pas "n'importe quoi", et... ?
Oh oui, à mon âge tu peux pas m'expliquer, lol. Bon, vu que t'as décidé de pas répondre en pensant encore une fois pouvoir t'en tirer par des pirouettes, j'arrête là. Je vais attendre que t'aies de l'argumentation, là ça m'intéresse pas.

Com#101286  | score:-3  +1 -1 | Par Albert Houille

je déteste les gens comme toi qui sont critiques à fond et se croient super intelligents, très rationnels, conformistes, en plus d'être athée.

pour toi, coucher avec plusieurs mecs c'est rien ?

J'ai aucune argumentation à donner au fait que ça me donne l'impression que ça n'ai pas de sens. Tu comprends pas ce que ça veut dire ? Tu connais pas ce sentiment ? Je peux rien faire pour toi. Les sentiments ça s'explique pas.

Com#101290  | score:1  +1 -1 | Par Joris Genet

Bah écoute, déteste moi, qu'est-ce que tu veux que je te dise ?

Non, ce n'est pas "rien", c'est "coucher avec plusieurs mecs". C'est un fait, c'est une action. Ce n'est pas rien. Mais je ne vois pas en quoi "ça n'a aucun sens". C'est "sensé" avoir quel sens, au juste ?

Expliques moi déjà le "sens" de l'exclusivité, qu'on commence à y voir plus clair dans tes "sentiments"...

Com#101292  | score:-1  +1 -1 | Par Albert Houille

Je peux pas t'expliquer ce que ça veut dire "ça n'a pas de sens". Enfin, si tu comprends pas ce que je veux dire, c'est peut-être parce que ça a un sens pour toi. Ca ne veut rien dire, c'est tout.

Com#101296  | score:1  +1 -1 | Par Joris Genet

Mais, réponds à mes questions au lieu de continuer à dire sans arrêt la même chose... J'ai compris que tu ne parvenais pas à expliquer ce que ça voulait dire, maintenant répond au reste, qu'on avance, qu'il y ait un minimum d'argumentation, qu'on ait quelque chose à se mettre sous la dent...
Parce que là, c'est juste ton point de vue à toi qui n'a aucun sens. Et je peux même expliquer pourquoi.

Com#101300  | score:0  +1 -1 | Par Jasmine Monométallisme

et pourquoi mon point de vue n'a pas de sens ?

Com#101304  | score:0  +1 -1 | Par Joris Genet

Parce qu'il ne repose sur rien. Ce que tu confirmes encore une fois en ne répondant pas à mes questions.

Com#101306  | score:0  +1 -1 | Par Jasmine Monométallisme

il repose sur ce que je ressens. C'est pas un point de vue, c'est un ressenti.

Com#101308  | score:0  +1 -1 | Par Joris Genet

Utilise le donc comme un ressenti, et non comme un argument en défaveur du polyamour.

Com#101309  | score:0  +1 -1 | Par coucou

Non, je pense aussi avec mes ressentis, madame SuperRationnelle.

Com#101311  | score:1  +1 -1 | Par Joris Genet

Bah je vais aussi penser avec mes ressentis : je te ressens comme quelqu'un de fondamentalement stupide, et j'ai raison, puisque je le ressens comme ça, et que les ressentis sont des arguments TOUT A FAIT valables. Ça te va ?

Com#101313  | score:0  +1 -1 | Par Jasmine Monométallisme

cht, tu te calmes. Je t'ai pas insultée, donc respecte un peu.

Com#101315  | score:0  +1 -1 | Par Joris Genet

Je suis calme, en fait. C'est juste dans ta tête que je ne le suis pas :)
Par contre, au niveau des insultes, on repassera, parce qu'en fait si, tu m'as insultée et très peu respectée. Donc je ne pense pas avoir de leçon de toi à recevoir à ce niveau là.
Maintenant, ce que je vois c'est que tu ne réponds pas. Alors, tu trouves toujours que les ressentis font de bons arguments ? :)

Com#101321  | score:0  +1 -1 | Par mondoudou

J'ai du te traiter de conne une ou deux fois, et c'est pas pire que de se faire traiter de méchante et de bête.

Com#101324  | score:0  +1 -1 | Par Joris Genet

Non mais même dans cette conversation, hein.
Tu te souviens pas ? Je suis fermée et coincée, et mes idées sont stupides...

Com#101314  | score:0  +1 -1 | Par Jasmine Monométallisme

Et quand on ressens quelqu'un de stupide, on n'a pas forcément tort. Pour moi le ressenti ça fait partie de la pensée, on n'est pas des robots.

Com#101317  | score:0  +1 -1 | Par Joris Genet

J'ai jamais dis qu'on était des robots. Simplement que si tu veux justifier que les points de vues de quelqu'un sont "stupides", tu ne peux pas le faire en utilisant tes ressentis comme arguments.

Com#101322  | score:0  +1 -1 | Par mondoudou

et pourquoi ?

Com#101325  | score:0  +1 -1 | Par Joris Genet

...
Parce que, tout simplement, on en arrive exactement au point où on en est, tu n'expliques absolument pas en quoi ils sont stupides, tu te contentes encore une fois de dire "c'est comme ça et puis c'est tout".

Com#101327  | score:-2  +1 -1 | Par flouflouf

alors pour toi, tous les ressentis sont faux ? Et s'ils sont pas faux, pourquoi tu m'emmerdes avec ça ? Tu dois être sacrément bornée pour pas comprendre les ressentis.

Com#101330  | score:0  +1 -1 | Par Joris Genet

Les ressentis ne sont pas faux. Purée, tu comprends rien... Tes ressentis sont vrais. Mais tu ne peux pas les utiliser comme arguments. Ça ne marche pas. Excuse moi de t'emmerder avec ça, c'est vrai, qu'est-ce que je suis chiante à pinailler après une meuf qui vient me dire que mes idées sont stupides simplement parce que ça lui chante, sans arguments, sans explications, juste pour... oh ?!... m'emmerder..

Com#101331  | score:-2  +1 -1 | Par flouflouf

ah oui, j'avais compris que t'es stupide et que tu comprends rien aux ressentis... tu n'en as sûrement pas, toi, des ressentis, t'expliques tout avec tes idées purement bornée et logique, sans sentiments.

Com#101336  | score:0  +1 -1 | Par Joris Genet

Quand il s'agit d'argumenter, oui.
Mes ressentis je les gardes pour parler de moi, de mes humeurs, mais certainement pas pour argumenter sur des questions d'ordre morale, éthique, sociétale, ou pour débiner les idées de quelqu'un d'autre. Je fais la différence entre les faits, valables pour chacun, et ce que je ressens, moi.
T'imagines, toi, si nos députés parlaient en terme de ressentis pour voter une loi ? "Ah ouais, mais la peine de mort, je la sens bien, j'ai un bon feeling, un bon ressenti, du coup on la rétabli, c'est parti !"...

Com#101338  | score:-1  +1 -1 | Par imsoweird

j'ai pas dit que je ressentait mal le polyamour comme l'autre dirait qu'il ressent bien la peine de mort. Moi j'ai dit que ça n'a pas de sens. Y a rien que tu trouves qui n'ai pas de sens, toi ?

Com#101340  | score:0  +1 -1 | Par Joris Genet

...
Ok, ben.
"Non, on va pas voter l'abolition de la peine de mort, pour moi ça n'a pas de sens de ne pas tuer les gens !".
C'est mieux, pour toi ?

Si, y a plein de choses qui n'ont pas de sens pour moi. Mais encore une fois, je ne m'en sers pas d'argumentation. En règle générale, quand ça arrive, je fais en sorte de comprendre le pourquoi du comment, je ne m'arrête pas à cette sensation.

Com#101343  | score:-1  +1 -1 | Par imsoweird

eh bien on fonctionnedifféremmentsur ça alors

Com#101345  | score:0  +1 -1 | Par Joris Genet

Oui, ça, c'est sur. Et heureusement que les gens qui ont des décisions importantes à prendre ne fonctionnent pas comme toi.

Com#101259  | score:2  +1 -1 | Par Larissa Vison

Ce qu'il y a d'égoïste, ce n'est pas "l'amour avec un grand A avec une seule personne". C'est s'approprier le corps de quelqu'un et ses sentiments.
Comme dirait l'un de mes amis intime : "Je n'oublie pas qu'avant d'être mon amoureuse, tu es surtout un individu à part entière, libre de son corps et de ses sentiments."
Et je comprends très bien qu'on puisse ne pas aimer un "genre d'amour" qui se ficherait de cela. Personnellement, je ne nommerais même pas cela de l'amour.

Com#101260  | score:0  +1 -1 | Par Larissa Vison

Je suis Sidonie Marge, au fait.

Com#101261  | score:1  +1 -1 | Par Joris Genet

J'aime. Et ce que dit ton ami intime est sans doute, pour moi, la plus belle déclaration d'amour qu'on puisse faire.

Com#101262  | score:0  +1 -1 | Par Albert Taxonomie

Il n'y a pas que ça, dans l'amour exclusif. Y a des trucs bien aussi que lepolyamour n'a pas et ne remplacera jamais.

Com#101264  | score:1  +1 -1 | Par Larissa Vison

Comme ?
La différence entre amour exclusif et amour non-exclusif tient seulement dans l'exclusivité. Et l'exclusivité, c'est s'approprier le corps et les sentiments de quelqu'un. Donc...
Certains trouvent ça "beau", consentent à cette forme de possession, de dépendance. D'autres pas. Mais ça ne signifie pas qu'ils "n'aiment pas l'amour".

Com#101266  | score:-1  +1 -1 | Par Jasmine Chalcographe

Ben si y a des différence, les types de sentiments qu'on a. Quand on est attaché à deux personnes, je pense qu'on a des sentiments différents pour chacun que si on n'en aimait qu'une.
Et si, !a veut dire qu'elle n'aime pas l'amour, si elle n'aime pas l'amour pour une seule personne, car c'est l'amour de base.

Com#101272  | score:1  +1 -1 | Par Larissa Vison

Bien sur que tu as des sentiments différents pour chacun, puisque chacun est différent. De même que quelqu'un qui vit l'amour de façon exclusive se verra avoir eu des sentiments différents pour chaque amant rencontré dans sa vie. Ca n'en fait pas des sentiments de "moindre valeur".
Qu'est-ce qui te fait dire que l'amour "de base" est exclusif ? Et c'est quoi, l'amour "de base" ?

Com#101280  | score:-1  +1 -1 | Par Albert Houille

si, parce que pour une seule personne ils sont plus forts, en amour.
C'est l'amour de base parce que le deux c'est le chiffre le moins élevé. Et qu'une "fusion" se fait à deux à la base.

Com#101284  | score:1  +1 -1 | Par Larissa Vison

Pourquoi seraient ils plus forts ?
Considères tu qu'une mère a des sentiments plus forts pour son enfant si elle n'en a qu'un ?
Je ne comprends pas le rapport avec "le chiffre le moins élevé". Ca veut dire quoi ?
L'amour n'est pas une fusion.

Com#101289  | score:-1  +1 -1 | Par Albert Houille

en amour c'est différent. Pourquoi crois-tu que la majorité des gens ont un seul copain ? Parce que l'amour amoureux c'est à deux. Le polyamour c'est juste une déviance.
Y a pas de fusion en amour ?

Com#101293  | score:3  +1 -1 | Par Larissa Vison

Parce que ce n'est pas de l'amour que la mère ressent pour son enfant ?
Je crois que la majorité des gens n'ont qu'un seul copain parce qu'on est éduqués à penser ainsi en Occident. Nombreuses sont les autres cultures à penser et vivre différemment. Le conformisme nous pousse à ne pas remettre cela en question.
La fusion peut être désirée en amour. Mais elle n'est pas nécessaire, et certainement pas indispensable.

Com#101301  | score:0  +1 -1 | Par Jasmine Monométallisme

et pourquoi est-on éduqué comme ça ? Parce que c'est la normale. Moi je trouve pas ça conformiste d'avoir un seul copain, au contraire, je trouve ça conformiste de vouloir en avoir plusieurs.

Com#101326  | score:3  +1 -1 | Par Larissa Vison

On a commencé à être éduqué ainsi à l'arrivée des problèmes d'hérédité. Mais autrefois, ce n'était pas du tout "la normale". D'ailleurs en terme de norme, à ce sujet, l'humain n'en a pas vraiment.
Pourquoi "conformiste" d'en avoir plusieurs ?! C'est bien la première fois qu'on me répond ça...

Com#101328  | score:-2  +1 -1 | Par flouflouf

Si, l'humain a des normes, par exemple le fait de pas devoir sortir avec des membres de sa famille...

parce que ça fait matérialiste.

Com#101332  | score:3  +1 -1 | Par Larissa Vison

J'ai dis que l'humain n'avait pas de norme "à ce sujet". Donc au sujet de l'exclusivité. Et, au vu des chiffres, si on devait établir une norme sur toutes les périodes et toutes les cultures, ce serait plutôt la polygynie que l'exclusivité.
Matérialiste ? Je ne vois pas pourquoi.

Com#101334  | score:2  +1 -1 | Par Joris Genet

Non parce que dans sa tête, l'humain est un objet de consommation. Donc forcément, pour elle, c'est matérialiste. Elle arrive pas à comprendre que d'autres puissent envisager les êtres vivants autrement.

Com#101339  | score:-2  +1 -1 | Par imsoweird

moi je ne les consomme pas comme tu les consommes toi, les gens, sinon je traiterait les hommes comme des objets et je sortirais avec pleins de mecs comme toi.

Com#101341  | score:2  +1 -1 | Par Joris Genet

Bah écoute, pour parler de matérialisme, là, c'est bien toi qui les considère comme des objets.

Com#101342  | score:-2  +1 -1 | Par imsoweird

pas en amour

Com#101344  | score:0  +1 -1 | Par Joris Genet

Est-ce qu'une mère est matérialiste en ayant plusieurs enfants ? Est-ce que tu es matérialiste en ayant plusieurs amis ? Ben quoi, à partir du moment où il y a "plusieurs", c'est que tu les considère comme des objets, que tu les consomme, si je suis ton raisonnement.

Com#101346  | score:-2  +1 -1 | Par coucou

Oui mais y a des relations sexuelles en amour. Et tu pas comprendre que c'est différent l'amour des autres relations ? Si toutes les relations étaient pareilles, on sortirait avec des membres de notre famille et tout le monde aurait plusieurs amoureux/ses...

Com#101347  | score:1  +1 -1 | Par Joris Genet

Déjà il n'y a pas forcément de relation sexuelle en amour "romantique". Mais bon, admettons. Qu'est-ce que ça change exactement ?
En fait, si, je comprends très bien que tu démarques l'amour "romantique" de tous les autres. Sauf que cette démarcation, moi, je ne la fais pas. Et j'aimerais bien comprendre pourquoi, sur quoi tu te bases, toi, pour la faire (et sans me répondre une con*erie du style "ah mais si tu comprends pas ça je peux rien pour toi", on est entre adulte, il me semble, merci.).
Je n'ai jamais prétendu que toutes les relations étaient pareilles. Au contraire, pour moi elles sont toutes, absolument toutes, différentes, parce que ce qui crée la relation ce sont les deux personnes impliquées. Pas le "type" de personne (frère, ami, amoureux...), mais l'individu en lui-même. Une sœur n'aura pas la même relation avec son premier frère qu'avec son second. Je n'ai pas la même relation avec chacun de mes amis. Chacune est différente de l'autre, en fait, et je ne résume pas les relations sous des termes aussi étroits que "fraternelle" ou "amicale" ou "amoureuse" comme toi, je vois ça beaucoup, beaucoup plus largement.

Com#101348  | score:2  +1 -1 | Par Larissa Vison

C'est exactement comme ça que je vois aussi les choses !
Une relation n'est pas quelque chose qui se définit d'après des termes "fourre-tout" comme "Amour", "Amitié", ou selon des normes imposées. Non, c'est quelque chose qui s'écrit entre deux individus, selon les envies communes, le vécu commun.

Com#101349  | score:-4  +1 -1 | Par Agnès Bravoure

oui, on a deja eu l'occasion d'apprendre que tu étais tout a fait prete a sucer ton frere par amour pour lui s'il t'en exprimait le désir un jour, donc on ne peut que deviner que cest tres compliqué dans ta tete toutes ces choses.

Com#101350  | score:2  +1 -1 | Par Joris Genet

Ouah.
"Prête à sucer mon frère par amour pour lui s'il m'en exprimait le désir". Très mauvais résumé, très mauvaise compréhension de ce que j'ai dis. En fait, non, je n'ai pas envie de sucer mon frère, donc même si je l'aime et même s'il m'en exprime le désir, je ne le ferais pas.

Mais par contre, je ne vois pas quel "mal" il y aurait à ce que je le fasse si j'en avais envie. :)

Com#101353  | score:-3  +1 -1 | Par Albert Gambade

tu pourrais sucer ton frère ? eh ben je vois le genre de personne que t'es... Ca pourrait te dégoûter, hein. Et t'as dit ça un jour ? Je m'en rappelle plus

Com#101364  | score:0  +1 -1 | Par Joris Genet

Oui, ça pourrait me dégoûter, bien sur que ça pourrait. Mais ça ne me dégoûte pas, que veux-tu que je te dise ?
Oh, moi aussi je vois le genre de personne que t'es, t'en fais pas.

Com#101367  | score:-4  +1 -1 | Par Agnès Bravoure

ah bah si ca ne te dégoute pas de sucer ton frere, la je crois qu'on peut aisément te qualifier de fille pas du tout normale et chercher à comprendre ce qui cloche, par contre. xD
c'est donc bien ce que je disais, tu serais tout à fait PRETE (prete au sens de "pas réfractaire à l'idée", au sens de "prédisposée à") à sucer ton frere s'il te le demandait. on est bien dans ce genre de configuration de la pensée et sur cette pente glissante abondamment huilée à la confusion relationnelle si je ne m'abuse.

et vu que l'idée ne te dégoute meme pas d'office, effectivement il se pourrait qu'un jour tu sois tentée d'essayer, s'il te le demandait franchement et sincerement, et que vous commettiez l'inceste en toute fraternité. j'ai juste ?

Com#101369  | score:1  +1 -1 | Par Joris Genet

Je serais prête à me poser la question, à y réfléchir. Qu'est-ce que tu comprends pas dans la nuance, au juste ? Ça veut pas dire que je sucerais mon frère... J'hésite déjà à sucer un type avec qui j'ai une sexualité déjà existante... Bref.
"Confusion relationnelle". Mouahahah.

Mais je n'en sais rien ! Je fonctionne pas comme ça, à essayer d'anticiper ce que je pourrais être un jour tentée d'essayer... Et même si c'était le cas, encore une fois, qu'est-ce que ça pourrait te foutre ? Comment ça se fait que tu vives si mal un truc qui ne te concerne pas alors que moi je le vis si bien ? Je comprends pas cette implication que tu as besoin d'avoir dans ma vie et ma façon de penser, là.

Com#101566  | score:-3  +1 -1 | Par Jeannette Vésicule

Moi personnellement, et sans jugement aucun sur ta personne hein, ce que je comprend pas dans la nuance là présentement, c'est qu'elle puisse exister sur cette question.

Normalement, quand on a une relation normale avec ses frères et soeurs, on ne peut pas ne serait-ce qu'imaginer le moindre rapport sexuel avec eux, et ce quel qu'il soit, il ne peut donc pas y avoir de place pour la nuance. Dans une relation fraternelle, c'est NON.

Et ce qui est quand même très bizarre, dans ta façon de présenter les choses, c'est que toi, tu serais prête à te poser la question. Tiens, mon frère a envie que je le suce, et pourquoi pas, tiens ? Est-ce que ça me tente aussi ou pas, qu'est-ce qui m'en empêche ?lol

Genre tu ne serais même pas choquée que ton frère te demande ça ^^ tu ne t'inquièterais pas de sa santé mentale ou de ce qui lui passe par la tête, tu commencerais par te demander si ten a envie toi aussi ou pas ^^

Tu fais ce que tu veux hein, je t'accable pas, mais faut reconnaître que c'est quand même assez osé et dénué de tout principe comme raisonnement.

Surtout que franchement, entre nous... à quoi ça servirait de se poser la question ? Même si admettons ça te dérange pas et ça te dégoute pas de le faire, quel plaisir on peut bien tirer à sucer son propre frère ? :S
Faut vraiment être insensible pour être capable de ce genre de choses. Genre tu vas sucer ton frère "pour lui faire plaisir" quoi. Lol.

Ca sert a rien, c'est nul, c'est pas excitant, c'est un mec que tu connais par coeur depuis ta tendre enfance, je vois pas ce que ça peut apporter comme sensations de sucer la b*** à un type avec qui on a grandi dans le même landau. Moi si mon frère me demandait un truc pareil, c'est même pas que ça me dégouterait en fait, avant même de me poser la question du dégout je commencerais par me dire que ça n'a aucun intérêt (pour moi en tout cas).

Quand je suce un mec, c'est que je peux y prendre du plaisir aussi, c'est qu'il m'excite, donc avec mon frère par définition ce genre de situation c'est antinomique. Et note qu'il n'est même pas question de moeurs là-dedans.

Si mon frère en venait un jour à me demander de lui tailler un pipe, je serais plutôt du genre à me demander ce qui ne va pas dans sa vie. Pour moi, être une soeur digne de ce nom, c'est ça, et non pas se poser la question de la légitimité ou non d'intégrer le plaisir sexuel dans les aspects d'une relation fraternelle.

Après, chacun voit midi à sa porte, et je n'irais pas crier à l'abomination suprême si un jour tu pompes ton frère, et si tu y prends du plaisir et bien ma foi tant mieux pour toi, mais reconnaît au moins qu'il est légitime du moins compréhensible d'être interrogé par une telle vision des choses et de la relation fraternelle.

Les frères et soeurs n'ont pas vocation à avoir des rapports sexuels ensemble. Le fait qu'ils n'aient pas VOCATION à ça ne veut pas dire que c'est un drame planétaire s'ils le font, certes, mais à la base leur vocation est suffisamment importante pour qu'il n'y ait pas besoin, à mon sens, de se poser ce genre de question.

Donc si un jour ton frère vient te demander de lui faire une gâterie, si vraiment tu te sens prête à te poser la question et à ne pas lui refuser d'office, ait au moins la présence d'esprit de lui rappeler qu'à la base vous n'avez pas vocation à ça tous les deux, hein. ^^

Amicalement.

Com#101567  | score:0  +1 -1 | Par Joris Genet

"Sans jugement aucun sur ta personne", suivi de "faut reconnaître que c'est quand même assez osé et dénué de tout principe comme raisonnement.", "Faut vraiment être insensible", "Ce qui est quand même très bizarre, dans ta façon de présenter les choses"... Sans parler des "ait au moins la présence d'esprit de...", plein de condescendance. Je crois qu'on a pas la même définition de ce qu'est un jugement. A moins que tu ne me dissocie de ma façon de penser, ce qui serait quand même très curieux.
"Une relation normale" avec ses frères et sœurs, c'est quoi ? De façon plus générale, existe t-il une relation normale avec quiconque ? Et qui en a décidé ainsi ?
Toute ton incompréhension part de là : pour moi, une relation "normale", ça n'existe pas. Une relation, c'est pas défini par une norme, mais par deux personnes et les envies de partage qu'elles vont avoir. C'est décidé par deux personnes et par elles seules. Voilà. Je vois pas quoi d'autre ajouter parce que ça répond à peu près tout ce que tu dis qui renvoie à cette notion de norme. De "vocation" (???).
Ah si, le plaisir de sucer mon frère. Pour toi excitation et frère c'est antinomique. Moi je vois pas pourquoi. Je sais pas si tu t'aperçois que tu balances des choses comme ça : "donc avec mon frère par définition ce genre de situation c'est antinomique" sans la moindre explication argumentée, logique, raisonnable. Tu as le droit, hein, je remet pas ça en cause. Mais j'ai aussi le droit de vouloir m'interroger d'avantage et pas me contenter d'affirmations exempte de tout raisonnement convaincant. Je suis pansexuelle, certains hommes m'excitent, mon frère est un homme, il est tout à fait possible qu'un jour il m'excite. Même si c'est pas aujourd'hui. Voilà. Je ne ferais pas de bébé avec lui parce que là il existe une raison à ne pas le faire qui me convainc, mais les gênes et le sang commun n'ont encore jamais fait fondre un préservatif, alors au delà de ça je ne vois pas pourquoi "il ne peut y avoir de nuance".

Oh, et, encore une fois, je ne fais jamais rien de sexuel uniquement "pour faire plaisir" à l'autre.

Com#101570  | score:0  +1 -1 | Par Gaston Dramaturgie

Si tu savais comme je suis d'accord avec toi... c'est fou cet acharnement des étroits d'esprit sur ce sujet. Qu'est-ce que ça peut bien leur foutre si une fille a envie de sucer son frère... vaut mieux faire ça que de s'entretuer entre frère et soeur.

La "vocation" d'une relation entre frère et soeur, c'est que la relation se passe bien, c'est à dire que chacun respecte l'autre et écoute l'autre. Peut importe ce qu'il y a à respecter et à écouter. Si t'es le frère et que t'as envie que ta soeur te suce, parle-lui-zen respectueusement et écoute ce qu'elle a à en dire. Si elle veut pas, respecte son choix. Si t'es la soeur et que ton frère vient te demander de lui faire une pipe, écoute et comprend son besoin même si pour toi c'est pas réciproque. Respecte son besoin, tolère-le même s'il te semble inapproprié.
Et si vous en avez envie tous les deux, ne vous empêchez pour aucune raison au monde d'expérimenter la chose. Envoie au diable la morale à deux balles qui ne repose sur rien, et suce ton frangin. Et prend tout autant de plaisir à le faire que si c'était n'importe qui d'autre. Si tu as envie d'avaler son sperme à la fin, avale son sperme à la fin. Emm*rde le monde avec la plus grande force et la plus grande conviction qui soit!

Voilà ce que c'est, la "vocation" d'une relation quelconque, pour moi. Faire ce qu'on a envie de faire avec ceux avec qui on a envie de le faire et qui ont eux aussi envie de le faire. Sans se préoccuper des racontards en tout genre.
Et si le mec que t'as envie de te taper à l'instant T a la particularité d'avoir le même père et la même mère que toi, je vois pas trop ce que ça peut changer au fait que c'est cool pour toi si t'arrives à te le taper. Ni au fait que vous allez sans doute passer un bon moment ensemble. Car effectivement vous n'êtes pas que des frère et soeur, vous êtes aussi deux individus de sexe opposé avec des compétences sexuelles propres qui peuvent tout à fait se rencontrer et s'entendre, commuer, s'harmoniser, bref deux personnes qui peuvent parfaitement avoir de bons rapports sexuels ensemble au-delà du lien familial qui vous lie.
Aussi longtemps que les frères seront des hommes à part entière et aussi longtemps que les soeurs seront des femmes à part entière, personne ne pourra prétendre qu'il existe une quelconque incompatibilité de fait entre fraternité et sexualité. PERSONNE! Encore faut-il expérimenter la chose pour pouvoir l'affirmer, chose que ne font bien évidemment jamais ceux qui balancent des lieux communs à grands coups de "principes" et de "vocation". Seuls ceux qui expérimentent peuvent statuer sur le sujet, et encore, leur statut ne concerne que leur relation propre.

J'aime bien ta façon de voir les choses en tout cas, ça démontre une grande ouverture d'esprit et une grande intelligence, bien plus que de la déviance sexuelle. ^^
Déjà rien que le concept de déviance sexuelle est obtu. T'as raison, le sexe devrait être un truc totalement libre, sans bornes et sans règles, le plaisir du corps considéré comme un plaisir de la vie comme les autres, à partager avec quiconque. Nier cette liberté, c'est comme sacraliser le corps, et sacraliser le corps, c'est quelque chose d'on-ne-peut-plus idiot, dans la mesure ou c'est certainement le truc le plus bestial qu'on a, nous êtres humains...

Moi j'adore ma petite soeur, j'ai jamais rien fait de sexuel avec elle, on a une relation que certains qualifieraient de "normale", mais honnêtement, je sais pas si ça me dérangerait qu'il se passe quelque chose un jour ^^
Pas forcément faire l'amour, car comme tu dis il y a des risques à prendre en compte qui sont ne sont pas négligeables (pour moi un préservatif ne sera pas suffisant, je lui demanderais aussi de prendre une pilule), mais je sais pas, quelque chose de plus léger, de plus superficiel, de moins engagé, de plus fun....
mmh, qu'elle me suce ? moui, pourquoi pas, ça pourrait me plaire. =)
Sa jolie bouche qui ceinture mon sexe, c'est une idée qui me fait bander sans aucun problème. =D

Et surtout, je vois pas ce que ça pourrait changer en mal si jamais on le fait. Du moment qu'on en a envie tous les deux, je vois pas ou est le problème. Ce sera toujours ma petite soeur après, je la considérerai toujours comme telle et je l'aimerais toujours comme telle, on aura toujours la même histoire familiale et les mêmes souvenirs de frère et soeur qui ont construit notre relation fraternelle jusque-là. C'est juste qu'on aura expérimenté un truc que peu de frère et soeur expérimentent ensemble, mais à mon sens, aucune raison que ça vienne bouleverser le reste. Elle m'aura juste fait du bien avec sa bouche, rien de plus, et franchement, je trouverais ça tout aussi sympathique de sa part que de me faire du bien avec un bon repas. ^^

Com#101371  | score:-4  +1 -1 | Par Albert Minerve

T'es vraiment perverse en fait.
Ok et je suis quoi ?

Com#101373  | score:0  +1 -1 | Par Joris Genet

Je ne répondrais pas à ta question. Trop de risques que tu te sentes "insultée".

Com#101374  | score:-1  +1 -1 | Par Albert Minerve

Bof de toute façon tu l'as déjà dit.

Com#101355  | score:-5  +1 -1 | Par Agnès Bravoure

Bizarre, ce n'est pas tout à fait ce que tu as écris il y a 6 mois :

"La pénétration vaginale me pose parfois problème, la sodomie n'en parlons pas, mais l'inceste, pourquoi pas ?"

"Et pour mon frère, eh bien, là tout de suite, je lui dirais de me laisser le temps d'appréhender sa demande. Je pense que je ferais en sorte de passer du temps avec lui, de m'habituer à l'idée qu'il attend cela de moi, d'attendre d'être à l'aise avec sa déclaration afin de voir si l'envie se manifeste de mon côté. Quoiqu'il en soit, je ne pourrais pas lui dire "oui" dans l'état d'esprit que j'ai en ce moment. D'ici là, peut être que certaines barrières seront tombées que ça me paraîtra acceptable de le sucer sans envie. Peut être que j'aurais envie de le faire."

"En fait, je pense que s'il venait me parler de son désir, de façon franche, en me regardant droit dans les yeux, ça pourrait peut être avoir effet. Ça me pousserait à nous reconsidérer et peut être, qui sait, que j'en viendrais à éprouver l'envie de tester."

Ca me paraît tout de même un peu plus nuancé que du refus catégorique tout ca, tu m'a quand meme pas l'air très réfractaire a l'idée hein x)

enfin bref, peu importe, ce qui est sur en tout cas, c'est qu'avoir l'esprit saint et les idées bien en place, c'est d'être conscient qu'il n'est pas du tout normal de sucer son frere, qu'on en ait envie ou pas.

et d'ailleurs, il n'est pas du tout normal non plus d'avoir envie de sucer son frere. ni meme de "passer du temps avec lui pour s'habituer à l'idée qu'il attend cela et être à l'aise avec sa déclaration afin de voir si l'envie se manifeste aussi". vous êtes des grands malades.

Com#101363  | score:1  +1 -1 | Par Joris Genet

En fait, si, tes deux copier/coller confirment exactement ce que je viens de dire : pour l'instant l'envie n'est pas présente. Mais je n'ai jamais nié qu'elle pourrait l'être un jour. Je n'ai certainement pas dit que j"'étais tout a fait prête a sucer mon frère par amour pour lui s'il m'en exprimait le désir un jour". Toi aussi t'as des soucis dans la reformulation des idées des gens, ou bien de compréhension, parce que dans tout ce que tu cites je précise bien que l'amour ne suffit pas à ce que j'accepte, qu'en ce moment je n'aurais pas l'envie d'accepter, mais que PEUT ÊTRE un jour l'envie se manifestera. Je sais pas ce qu'il te faut de plus, hein.

C'est plus nuancé qu'un refus catégorique sur du long terme. Mais le refus catégorique existe quand même aujourd'hui. En attendant c'est clairement plus nuancé que ce que toi tu as balancé (la paille, la poutre, tout ça tout ça...).

Quant aux leçons de morales "c'est pas du tout normal, qu'on en ait envie ou pas", j'attends toujours la personne qui saura m'expliquer pourquoi avec des arguments solides et autres que "c'est comme ça et puis c'est tout". Et il n'y en a aucun dans tes propos.

M'enfin si tu veux me considérer comme une "grande malade" (pourquoi "nous" ?), comme tu le sens, c'est pas comme si ça changeait quoique ce soit à ma vie, en fait ça a plus l'air de te poser problème à toi qu'à moi...

Com#101366  | score:-4  +1 -1 | Par Agnès Bravoure

"pour l'instant l'envie n'est pas présente. Mais je n'ai jamais nié qu'elle pourrait l'être un jour"

"PEUT ÊTRE un jour l'envie se manifestera"

et comment l'envie pourrait-elle apparaitre par magie ? je comprend pas trop ou tu veux en venir... si tu n'as pas cette envie c'est peut etre tout simplement parce que c'est ton frere et que ce n'est pas le genre de chose qu'on fait avec son frere non ? pourquoi chercher a mettre en doute ce qui est naturel ?....

c'est ca que je pige pas, tu cherches a intellectualiser quelque chose qui est de l'ordre du naturel, du ressenti, du propre de l'homme, et qui tres concretement ne s'explique pas a l'aide de grands discours philosophiques, pourquoi personne ne te l'explique avec des arguments solides ? mais parce qu'il n'y en a pas besoin!! les gens normalement constitués savent tres bien qu'on ne ressent pas de désir sexuel pour sa famille, c'est aussi naturel chez l'homme que l'absence d'ailes dans son dos qui l'empeche de voler comme les oiseaux!! "j'attend toujours quelqu'un pour m'expliquer avec des arguments solides pourquoi a pas des ailes comme les oiseaux" mdr imagine c'est comme si tu disais ça....

dire que PEUT ETRE un jour on aura envie de sucer son frere, c'est pas que c'est méchant... c'est juste que ca n'a pas de sens!!

Com#101368  | score:2  +1 -1 | Par Joris Genet

Ou si je n'ai pas cette envie c'est peut être tout simplement parce que j'ai pas envie de sucer tous les mecs que je croise.
Et si je considère qu'elle peut arriver plus tard, c'est peut être parce que j'ai mis quelque chose comme trois ans avec mon mec avant d'avoir envie de le sucer. Alors qu'on avait une vie sexuelle bien avant, régulière et "normale". Et alors que c'est "le genre de chose" qu'on fait à son mec.

Et pourquoi ne pas chercher à mettre ça en doute ? T'as pas envie, ben le fais pas, qu'est-ce que tu veux que je te dise ? C'est ça que je pige pas, moi, tu cherches à venir me dire que je ne dois pas penser ainsi alors que je ne t'ai STRICTEMENT rien demandé, là. Et que, en plus, je me sens très bien dans ma façon de penser. Que tu ne veuilles pas remettre l'inceste en question, libre à toi, mais pourquoi venir me casser les pieds, au juste ? Ça te plaît de perdre ton temps ?

Les gens "normalement constitués" pensent comme ils veulent, je m'en tape, en fait. C'est ça que tu comprends pas. Je ne me soumets pas à une idée simplement parce qu'elle est partagée par la majorité. Je me fie à ce que moi je conclue. Et pour conclure, je me contente pas des affirmations, je préfère l'argumentation et l'explication. Chacun son truc.

D'ailleurs, si tu prenais le temps de chercher, tu verrais que les ailes des oiseaux ont une raison d'être et une explication rationnelle. C'est pas juste "comme ça".

Com#101370  | score:-5  +1 -1 | Par Agnès Bravoure

non mais quand je parle de sucer, je pourrais dire n'importe quoi d'autre hein, je parle de relations sexuelles en général, au sens large. remplace la fellation par une autre pratique que tu aimes et pose toi la question.

mais sinon c'est très bien, je crois j'ai eu mes réponses dans ton premier paragraphe de toute façon, tu correspond bel et bien à l'idée que je m'étais faite de toi.

si tu n'as pas envie de sucer ton frère, ce n'est pas parce que c'est ton frère, c'est parce que tu n'as pas envie de sucer tous les mecs que tu croises.
ton frère est donc un "mec que tu croises".

si tu n"as pas envie de sucer ton frère, ce n'est pas parce que c'est ton frère, c'est parce que tu as du mal à sucer les mecs en général.
ton frère est donc un "mec", parmi d'autres, comme ton copain, tu pourrais avoir les memes relations sexuelles avec les deux.

et je ne viens pas te casser les pieds, je tente de comprendre la drôle de façon de voir l'amour le sexe et les relations d'une fille étrange qui a déjà eu plusieurs fois l'occasion de s'illustrer par ses propos curieux sur ce site. x)

Com#101372  | score:2  +1 -1 | Par Joris Genet

"Tenter de comprendre" en venant agresser à moitié, en débarquant en plein milieu d'une conversation en faisant référence de manière erronée à un truc que j'ai posté il y a six mois, sur un ton agressif et condescendant, c'est pas la première fois que je vois ça ici, mais ça reste quand même un concept avec lequel j'ai du mal. Je comprends pas trop l'intérêt en fait. M'enfin si ça peut t'aider à te sentir supérieure à moi, vas-y, honnêtement j'ai moi-même pas besoin de ça, et j'ai du mal à comprendre qu'on puisse en avoir besoin, mais j'imagine qu'il y aurait pas mal de chose à en conclure sur ta propre psychologie.

Et si je reformulais simplement à "je n'ai pas envie de sucer tous les mecs que je connais", ça t'irait ? Oui, mon frère est un mec que je connais. Y'a même des mecs que je connais bien mieux que lui avec qui je n'ai pas envie de rapports sexuels et des mecs que je connais moins bien que lui avec qui j'ai envie de rapports sexuels. Dingue, non ? Et l'inverse est aussi possible, des mecs que je connais mieux que lui et avec qui j'ai envie de rapports sexuels et des mecs que je connais moins bien que lui avec qui je n'ai pas envie. Je n'ai pas envie de tout le monde, et oui, je place mon frère dans ce "tout le monde", parce qu'il est, au même titre que "tout le monde" un individu qui a infiniment plus de caractéristique que celle d'être simplement mon frère. Parce qu'avant d'être "mon frère", c'est quelqu'un que je connais, qui a sa personnalité, son individualité.
Mais bon, le but de ta manœuvre était de toute façon, clairement, de te faire une idée sur moi qui correspondrait à ce que tu as envie de voir. Tu n'es pas en train de m'écouter pour comprendre, là, tu es en train de vouloir me conformer à un moule présent dans ton esprit et dans lequel je ne rentre pas. Je comprends que ce soit crispant pour toi, mais va falloir te faire à l'idée, la plupart des gens n'y rentreront jamais.

Quant à "tu pourrais avoir les mêmes relations avec les deux", non. Ce serait forcément différent. J'ai trois partenaires sexuels réguliers en ce moment, donc trois personnes que tu pourrais rentrer dans la catégorie étriquée "d'amoureux" et pour autant, non, les relations sexuelles ne sont jamais les mêmes.

Com#101376  | score:7  +1 -1 | Par Nastasia épure

Je ne pensais pas que mon anecdote finirait par partir sur l'inceste.
Mais je tenais à te dire que je te soutiens, dans ton point de vue, que je partage.
Seulement, même dans les milieux les plus "safe", les plus ouverts, on reste confrontés à beaucoup de violence quand on en parle, et ce même venant des personnes qu'on pense "tolérantes".
L'inceste réveille vraiment les angoisses des gens, c'est souvent le dernier "tabou" auquel ils se rattachent (à tord ou à raison, chacun se fait son opinion).
Personnellement je préférerais qu'ils emploient cette colère contre le non-consentement, qui est un vrai problème, dramatique, et qui est encore bien trop peu considéré.
Enfin, tout ça pour dire qu'il faut du cran pour se lancer dans ce débat sans fin. Moi, je n'ose plus donner mon point de vue à ce sujet.
Mais c'est agréable à lire.

Com#101384  | score:15  +1 -1 | Par Magali Spire

Juste un mot pour dire que je comprends ce que tu veux dire à travers ton anecdote et que je soutiens ton opinion, même si je ne suis pas totalement en accord avec ce que tu dis. Le débat sur le sujet aurait pu être très intéressant. Malheureusement, cela devient incompréhensible en raison des nombreux messages périphériques qui relèvent plus du règlement de compte entre quelques personnes que de l'échange constructif. C'est dommage.

Com#101351  | score:0  +1 -1 | Par Joris Genet

(Et ce n'est compliqué que dans ta tête, en fait. "Toutes ces choses" sont très claires pour moi.)

Com#101085  | score:12  +1 -1 | Par CortoM

Je suis assez d'accord avec ce principe.
Je pense que les réactions sont surtout différentes en fonction du vécu. Chacun (e) à donc sa vision personnelle des choses. L'une n'étant pas forcément meilleure que l'autre.

Com#101132  | score:4  +1 -1 | Par Césaire Néphrostomie

J'aime aussi cette anecdote. Il y a une part de vrai là dedans. La réaction des autres est assez normale. De manière générale, les gens n'aiment pas trop la différence, même s'ils affirment le contraire.
Par contre, je ne comprends pas trop ce que tu peux y trouver d'épanouissant.

Com#101165  | score:4  +1 -1 | Par Cora Planete

Je suis Sidonie Marge.
Ce que j'y ai trouvé d'épanouissant, c'est que la vision de l'amour qu'on m'avait éduqué à avoir depuis petite était oppressante, culpabilisante, et très loin de ma façon à moi de le ressentir. M'apercevoir que ce n'était pas moi qui était "mal fichue" m'a libérée et permis d'avancer en étant moi-même.

Com#101168  | score:9  +1 -1 | Par Césaire Néphrostomie

Effectivement, vu comme ça, c'est nettement plus clair.
En fait, c'est surtout cette libération des diktats pré-établis qui a permis ton épanouissement.
Je te comprends et te soutiens.

Com#101169  | score:0  +1 -1 | Par Cora Planete

Merci beaucoup !

Com#101152  | score:0  +1 -1 | Par Philoraptor

Moi j'aimerais bien que t'expliques un peu ce que t'entends par "une forme dépendance affective" ! :)

Com#101166  | score:7  +1 -1 | Par Cora Planete

Je suis l'auteur de l'anecdote, ce que j'entends par "forme de dépendance affective", c'est plus ou moins ce que l'on te répond quand on demande à quelqu'un de décrire l'amour : "On ne pense plus qu'à lui/elle, on ne voit que lui/elle, on veut passer tout mon temps avec lui/elle, on ne désire que lui/elle...". Et j'exagère à peine. Pareil pour les attentes "On veut passer ma vie avec lui/elle, vivre sous le même toit", etc, etc.
Il faut qu'il nous manque quand il n'est pas là, qu'on lui manque quand on est pas là, qu'on ait envie de se voir sans arrêt, de ne faire qu'un, etc, etc. Il/elle est sensé nous combler, nous apporter bonheur et sécurité, satisfaire nos désirs ou, encore pire, nous "compléter"...
Et tout ça, j'appelle pas ça de l'amour, moi, mais de la dépendance...

Com#101180  | score:10  +1 -1 | Par CortoM

Pour ma part, je vois que j'avais compris le sens de votre anecdote.
J'ai moi même subi cette dépendance possessive à outrance pendant des années avec une femme pour qui un seul regard ou un simple sourire lors d'une conversation avec une autre femme étaient vécus comme une trahison. En fait, au niveau de la trahison elle savait de quoi elle parlait puisque j'apprendrai plus tard qu'elle me cachait beaucoup de choses depuis longtemps et avait une vie... pleine de secrets!
Ce n'est qu'après mon divorce que j'ai appris à vivre sensiblement la même chose que vous et je m'en félicite aujourd'hui. Outre des nouvelles rencontres amicales, j'ai aussi 2 relations simultanées (que vous qualifiez avec justesse de plus intimes que l'amitié) et je trouve cela très enrichissant. J'ai découvert et compris beaucoup de choses, notamment que ce que j'avais vécu durant toutes ces années n'était pas de l'amour mais bien de la dépendance affective.
Donc, bien évidemment, je vous soutiens sans réserve.

Com#101183  | score:5  +1 -1 | Par Damien Couture

C'est moi Sidonie Marge (je ne sais pas pourquoi chaque connexion me change de pseudonyme, c'est un peu chiant).
Votre histoire me touche beaucoup, je vous soutien également de tout mon coeur... Merci de votre témoignage.
Pour ma part, je me suis mis en couple très jeune, nous étions très fusionnels, trop même, à tel point que ça en été devenu aliénant pour moi. Au bout d'un certain nombre d'année, j'ai fais la démarche de tout changer. Nous sommes toujours intimes, mais ne sommes plus exclusifs, et avons une vie sociale bien remplie chacun de notre côté.
Cela n'a en rien changé nos projets de vie communs, mais nous ne nous rendons plus dépendant de l'autre.

Com#101202  | score:0  +1 -1 | Par CortoM

Merci et bonne chance à vous pour vos projets.

Soutien#101175  | score:18  +1 -1 | Par Lolita Hie

Je suis totalement en accord avec toi. Y en a marre de ces règles qu'on nous impose et auxquelles on ne doit en aucun cas déroger sous peine d'être taxée d'anormale (pour rester polie) par des personnes bien pensantes et donneuses de leçons (qui, dans de nombreux cas, entretiennent une relation extra conjugale). J'estime qu'en amour il ne doit pas y avoir de règles. A chacun et chacune d'apprécier et de choisir son style de comportement adapté à sa propre personnalité.

Com#101841  | score:3  +1 -1 | Par Isaac Entérite

Vous avez entièrement raison. Que ce soit de manière conventionnelle ou non chacun doit être libre de vivre ses relations amoureuses et/ou sexuelles comme il l'entend. J'estime qu'il n'y a pas de règle sur le sujet et ce n'est pas aux autres d'en fixer à la place de l’intéressé.

Soutien#101581  | score:3  +1 -1 | Par Isaac Priape

Tout à fait d'accord avec toi et je te soutiens sans réserve. Surtout après 20 ans de mariage et de dépendance affective qui se sont finalement soldés par un divorce. Je vis aujourd'hui ma vie comme je l'entends, je fais ce que je veux et en suis bien plus heureuse.

Soutien#101703  | score:2  +1 -1 | Par Guerric Surtaille

Je soutiens aussi. Je trouve cette anecdote excellente.

Com#102045  | score:0  +1 -1 | Par Karine Bol

C'est peut-être vrai... mais il y a fort fort longtemps j'ai connu cette dépendance affective et ptain que la vie est fade sans. Il ne faut paa mourir sans avoir touché à cette drogue à s'en être rendu malade. Parfois je me demande si les psychologues ne confondent pas sain et devenir presque un robot sans rien qui dépasse.

Com#102051  | score:0  +1 -1 | Par Joris Genet

Mmh. Votre vie n'est pas forcément "fade" parce que vous manquez de cette dépendance. Peut être que c'est simplement parce que vous ne trouvez pas ce dont vous avez besoin autrement. On a tendance à associer l'idée du bonheur à l'amour, mais c'est souvent du leurre, un placebo. La plupart des besoins qu'on associe à la vie de couple peuvent être satisfaits autrement. A moins que ce ne soit le côté "passionnel" et "dramatique" des relations fusionnelles qui vous manquent, ce que je conçois très bien. Mais il n'est pas question de "sain" ou "malsain", plutôt de bonheur, d'épanouissement. Perso j'ai également connu la dépendance affective, je me torturais dans des attentes insatisfaisantes - et qui ne m'étaient même pas véritablement nécessaires - ce n'est plus le cas, et ma vie est loin d'être fade. Au contraire, je suis bien mieux dans mes baskets aujourd'hui. Comme vous le dîtes si bien, on s'en rend "malade", on ne s'en rend pas "heureux". A choisir ensuite ce que vous préférez : un bonheur équilibré ou une dépendance maladive qui vous donne l'illusion du bonheur...

Com#102052  | score:0  +1 -1 | Par Karine Bol

Elle n'est pas forcément fade en général mais elle est pour moi, c'est on ressenti. Aucun doute là-dessus. Je ne dis pas que je suis malheureuse... je fais autrement, j'ai enchainé un paquet de relations pseudo amoureuses et amicales. Je fais beaucoup d'effort pour que mon bonheur équilibré vienne de moi, et il me suffit de regarder nos photos, lire nos lettres et se souvenir pour savoir qu'on ne pouvait pas s'emêcher d'être heureux même la phase de fusion terminée. Aucun effort, aucune limite. J'ai cru que c'était remplaçable et l'expérience m'a montré que je me trompais. Je suis tout de même d'accord sur le fait que les plus grandes amours sont névrotiques et qu'elles ne sont pas vouées à la perennité mais franchement, on s'en fout.

Com#102057  | score:0  +1 -1 | Par Joris Genet

"Fade" par le manque de la nature de la relation elle-même ou "fade" par le manque de l'individu ?
Vous avez raison, je suis d'accord sur le fait qu'on a le droit de s'en foutre et de le vivre à fond.
Qu'appelez vous "grandes amours" ?

Com#102061  | score:0  +1 -1 | Par Karine Bol

Je n'ai jamais retrouvé cette nature de relation. Je crois que j'aimerai toujours l'individu en dépit de tous mes efforts. Je ne peux pas dire si c'est parce que je l'aime toujours que je ne retrouve pas la même nature de relation ou si c'est parce que je ne trouve pas la même nature de relation que je l'aime encore. Lui a fait sa vie, donc je ne suis pas dans son couple mais j'imagine qu'il a trouvé une relation comparable voire meilleure. Les plus grandes amours, je pense à "l'amour avec un grand A " de l'anecdote une relation intense ou les deux personnes sont très très éprises l'une de l'autre (Romeo et Juliette^^)

Com#102868  | score:0  +1 -1 | Par Franz Glossographe

Tu n'y crois pas, jusqu'au jour où ça te tombera dessus ;) Ceci dit tu pointes très justement le fait qu'aujourd'hui l'amour tel qu'on le présente fait penser à de la dépendance affective. Ce sont deux choses différentes, qui malheureusement tendent à être confondues.

Publicité



Anecdote précédente   Toutes les anecdotes   Anecdote suivante

Chercher sur le site (les anecdotes, les commentaires, les gens...)

Exemples de requête : 'dans le métro', 'vernis', 'Ernestine Radioconducteur', 'moi aussi !'


Ajouter un tag

TagVotesTagger
Intéressante32
Sérieuse
Pathétique
Bizarre
Mal écrite
Glucose
Stupide
Pas claire
Mignonne
Invraisemblable
Quelconque
Bâclée
Trash
Immature
Vulgaire
Spam !!
Drôle
Poétique
Psychopathe