Pseudo :   Mot de passe : 

Bienvenue chez Marine Amphetamine

Marine Amphetamine a soumis 3 anecdotes, 12 commentaires et a voté 0 fois (normalité).

En moyenne, Marine Amphetamine trouve les anecdotes 0% normales et note les anecdotes 50% intéressantes (hmmm..).

Le karma de Marine Amphetamine est actuellement de 37 points.

Graphe de normalité

Envoyer un message privé à Marine Amphetamine

Message de à


Dernières anecdotes par Marine Amphetamine

PubliéeAnecdoteNormalitéVotes
il y a longtempsLes décoletés qu'exposent les femmes qui en portent en public me dégoutent. Une poitrine est quelque chose de personel, que l'on découvre pour quelqu'un de spécial, pour qui l'on a envie de le faire. Les voir se pavaner les seins a l'air avec fierté m'écoeure sincèrement. Je suis moi même une femme. Suis-je normal ?51%301
il y a longtempsMa petite soeur fini toujours par coucher avec tout mes amis que je lui présente, ou qu'elle connait grâce a moi. Etant sa grande soeur cela me gène et me met extrêmement mal a l'aise. Est-ce normal ?80%270
il y a longtempsJ'ai une fascination extreme pour les déformations et anormalités physiques. Les corps tordus et malmenés par la génétique sont pour moi une source de curiosité sans limite. Je peux passer des heures sur des sites de chirurgie admirer le fruit des abus de la nature. Suis-je normale ?42%166

Dernières commentaires par Marine Amphetamine

PubliéAnecdoteCommentaire
il y a longtempsLes décoletés qu'exposent les femmes qui en portent en public me dégoutent. Une poitrine est quelque chose de personel, que l'on découvre pour quelqu'un de spécial, pour qui l'on a envie de le faire. Les voir se pavaner les seins a l'air avec fierté m'écoeure sincèrement. Je suis moi même une femme. Suis-je normal ?Je sais pas si ça relève de la confiance en ses formes, mais justement d'un manque assez évident de reconnaissance. C'est plus comme un signal avec des flèches luminescentes du genre "Eh! Vous! Regardez moi! Vous avez vu mes seins? Regardez moi! J'ai des seins! Eho!" je le vois plus comme un appel au regards des autres, le désir de penser que les autres les envies, ou les trouvent bien faites, alors que si l'on voit leur paire de loches ce n'est que parce que, justement, elles les affichent sans faire la moindre attention au minimum de discretion éxigé par la bienséance en public. C'est vraiment pour moi juste un argument de vente malsain, "Regardez mes seins vous m'enviez, Regardez mes seins vous voulez plonger dedans" reviens à penser "Tiens regardes, je suis supérieure a toi je suis mieux faite" Ou "Hm tu en veux hein c'est ça?" qui sont tout les deux des messages dont on se passerait bien.
il y a longtempsLes décoletés qu'exposent les femmes qui en portent en public me dégoutent. Une poitrine est quelque chose de personel, que l'on découvre pour quelqu'un de spécial, pour qui l'on a envie de le faire. Les voir se pavaner les seins a l'air avec fierté m'écoeure sincèrement. Je suis moi même une femme. Suis-je normal ?Non mais écoutes, on voit bel et bien des raies du cul sur des jeans bien trop petits et moulant, les seins qui pendent de manière ostentatoire, en boite avec leurs jupes trop courtes ont voit leur chatte, alors pourquoi ne pas mettre sur le marché un pantalon avec l'espace necessaire pour laisser parraitre l'apendice sexuel trop délaissé et invisible des hommes?
il y a longtempsLes décoletés qu'exposent les femmes qui en portent en public me dégoutent. Une poitrine est quelque chose de personel, que l'on découvre pour quelqu'un de spécial, pour qui l'on a envie de le faire. Les voir se pavaner les seins a l'air avec fierté m'écoeure sincèrement. Je suis moi même une femme. Suis-je normal ?Haha je suis bien d'accord! Bien sur que c'est un problème qui les concerne plus que moi, mais en voir quotidiennement m'irrite vraiment.
il y a longtempsLes décoletés qu'exposent les femmes qui en portent en public me dégoutent. Une poitrine est quelque chose de personel, que l'on découvre pour quelqu'un de spécial, pour qui l'on a envie de le faire. Les voir se pavaner les seins a l'air avec fierté m'écoeure sincèrement. Je suis moi même une femme. Suis-je normal ?J'habite Paris! Je ne suis pas un girofard a décoletés, mais c'est vrai que en une journée, j'en vois bien plus que l'on devrais en voir. Je suis justement du même avis qe toi, la discretion va de pair avec le bon gout, et le décolleté est pour moi une insulte à la feminité. On expose, c'est facile, le moindre type qui louche sur elles ont une vue sur leur raie des seins, il y a plus rien a faire, plus rien a découvrir. C'est la voie facile. Des femmes qui cherchent certainement a plaire, mais qui n'obtiendront rien parce qu'elles essayent bien trop harduement d'obtenir le regard de ces messieurs.
il y a longtempsLes décoletés qu'exposent les femmes qui en portent en public me dégoutent. Une poitrine est quelque chose de personel, que l'on découvre pour quelqu'un de spécial, pour qui l'on a envie de le faire. Les voir se pavaner les seins a l'air avec fierté m'écoeure sincèrement. Je suis moi même une femme. Suis-je normal ?Alors dans ce cas je serais une meuf coince-coince qui n'assumerais pas ses formes? Loins de la, je pense que, comme le dit l'une des personnes ayant posté un commentaire plus bas, la discretion va de pair avec le bon gout. Par discretion je n'entend biensur pas de mettre des cols roulés, et des puls remontant au ras du cou. Il y a la suggestion, une certaine finesse dans l'habillement qui, a mon avis, font beaucoup plus d'effet que d'exposer toute sa chair aux yeux de tout le monde. Je veux dire, plus que de la faute de gout, c'est un manque de respect pour les autres qui les entourrent. Il y a se sentir bien dans son corps, et vouloir le prouver a tout le monde en exposant tout ses atouts. Un jour peut-être feront elles une disctinction entre désir de plaire, d'attirer les regards, et de dégouter d'une manière absolument infâme les inconnus qui les croisent involontairement.

Chercher sur le site (les anecdotes, les commentaires, les gens...)

Exemples de requête : 'dans le métro', 'vernis', 'Ernestine Radioconducteur', 'moi aussi !'