Pseudo :   Mot de passe : 

Bienvenue chez Luc Assignat

Luc Assignat a soumis 3 anecdotes, 3 commentaires et a voté 0 fois (normalité).

En moyenne, Luc Assignat trouve les anecdotes 0% normales et note les anecdotes 0% intéressantes (nulles).

Le karma de Luc Assignat est actuellement de 20 points.

Graphe de normalité

Envoyer un message privé à Luc Assignat

Message de à


Dernières anecdotes par Luc Assignat

PubliéeAnecdoteNormalitéVotes
il y a longtempsJ'habite seul mais quand je vais aux toilettes ou quand je prends une douche, je ferme toujours la porte de la salle de bain avec le verrou alors que personne ne peut entrer puisque je suis seul... Suis-je normal ?68%188
il y a longtempsJe me trouve pas particulièrement beau ni moche mais je déteste que les autres ne me trouvent pas au top. Je sais par exemple que je ne peux pas sortir avec un mannequin d'1m85 mais si elle me le dit verbalement, je serai vexé même si je le savais déjà dans ma tête. Suis-je normal ?0%0
il y a longtempsJ'aime une amie plus que je n'ai jamais aimé personne. J'ai envie de le lui dire mais je l'aime tellement que juste être à côté d'elle me suffit. Pourtant je me décris comme un obsédé sexuel mais avec elle, et elle seule, l'avoir dans mes bras est plus jouissif que de coucher. Suis-je normal ?78%887

Dernières commentaires par Luc Assignat

PubliéAnecdoteCommentaire
il y a longtempsJ'aime une amie plus que je n'ai jamais aimé personne. J'ai envie de le lui dire mais je l'aime tellement que juste être à côté d'elle me suffit. Pourtant je me décris comme un obsédé sexuel mais avec elle, et elle seule, l'avoir dans mes bras est plus jouissif que de coucher. Suis-je normal ?Parfois je me dis que c'est une solution, ne plus se revoir et laisser le temps faire son boulot. Je me demande aussi si je ne devrais pas lui en parler mais comme elle est avec quelqu'un depuis longtemps, j'ai peur qu'elle le prenne mal. Lui dire que je l'aime, ça voudrait dire quoi ? Que j'espère qu'elle m'aime aussi et donc que je zappe totalement son mec dans l'histoire... Et si je lui dis mais tout en insistant sur le fait que je veux juste me "libérer" mais sans rien attendre en retour, ça serait ridicule puisque inutile... J'ai l'impression que c'est une leçon de la vie que je reçois. J'ai toujours voulu m'interdire d'aimer et je disais avec fierté à mes potes que je "contrôle" mon coeur, que si je ne veux pas aimer je n'aime pas. Aujourd'hui voilà le résultat... je me retrouve à aimer malgré moi un amour impossible. Parfois je fais des petits sous-entendus du style "t'aime ton mec à fond mais tu t'es jamais dit qu'il y avait peut etre quelqu'un qui t'aimait plus que lui ne t'aime?" ... mais je sais pas si elle comprend où je veux en venir... Là j'en arrive au point de me dire que la vie ne vaut pas la peine si je ne suis pas avec elle. Mais personne le voit, le sourire toujours collé à ma face et toujours prêt à faire le clown pendant que la douleur imagée du coeur blessé se transforme en une douleur physique bien réelle, sensation que je ne connaissais pas. Et encore plus quand elle me dit qu'elle m' "adore" et que moi je lui réponds "moi aussi je t'adore" alors que... Hier j'étais en boite. Deux nanas super mignonnes viennent danser avec moi, je les ai zappées direct, aucune envie. J'ai même perdu le gout de parler aux autres, même mes meilleurs potes me saoulent surtout quand l'un d'eux a dit hier qu'il pensait que la copine que j'aime l'aimait (il est pas au courant que je l'aime). Je voulais lui foutre une droite. Allez sur ce, j'arrête de faire mon déprimé. Si le temps n'arrange pas les choses, je tenterai d'autres moyens pour passer à autre chose. Bon weekend aux normaux et anormaux :-)
il y a longtempsJ'aime une amie plus que je n'ai jamais aimé personne. J'ai envie de le lui dire mais je l'aime tellement que juste être à côté d'elle me suffit. Pourtant je me décris comme un obsédé sexuel mais avec elle, et elle seule, l'avoir dans mes bras est plus jouissif que de coucher. Suis-je normal ?J'ai pas précisé mais elle est avec quelqu'un, et je pense qu'elle est très bien avec cette personne même si parfois je me laisse aller à rêver qu'elle pourrait ressentir la même chose pour moi. Comme disait Patrick Bruel, "tu m'aimes bien, je t'aime tout court, la différence s'appelle l'Amour". J'attends que ça passe... après 6 mois il serait temps parce que je détruis ma vie sociale là...
il y a longtempsJ'aime une amie plus que je n'ai jamais aimé personne. J'ai envie de le lui dire mais je l'aime tellement que juste être à côté d'elle me suffit. Pourtant je me décris comme un obsédé sexuel mais avec elle, et elle seule, l'avoir dans mes bras est plus jouissif que de coucher. Suis-je normal ?Je sais oui, je suis fou d'elle au point de détester tous les instants de ma vie où elle n'est pas là. A 24 ans, je crois que c'est la première fois que je ressens ça... Je pensais qu'au cul avec les nanas, même lors de mes histoires "sérieuses". Mais là, juste être avec elle suffit à mon bonheur, c'est dingue. Malgré les réponses moi je trouve pas ça normal, aimer à ce point c'est être faible. Enfin...

Chercher sur le site (les anecdotes, les commentaires, les gens...)

Exemples de requête : 'dans le métro', 'vernis', 'Ernestine Radioconducteur', 'moi aussi !'