Pseudo :   Mot de passe : 

Bienvenue chez Anatole Nivometre

Anatole Nivometre a soumis 0 anecdotes, 2 commentaires et a voté 0 fois (normalité).

En moyenne, Anatole Nivometre trouve les anecdotes 0% normales et note les anecdotes 0% intéressantes (nulles).

Le karma de Anatole Nivometre est actuellement de 0 points.

Graphe de normalité

Envoyer un message privé à Anatole Nivometre

Message de à


Dernières anecdotes par Anatole Nivometre

PubliéeAnecdoteNormalitéVotes

Dernières commentaires par Anatole Nivometre

PubliéAnecdoteCommentaire
il y a longtempsRégulièrement je demande à mon copain de se travestir et de se maquiller jusqu'au bout des ongles pour que j'ai l'impression de faire l'amour avec une autre femme. Suis-je normale ?Si l'habit ne fait pas le moine, en ce qui me concerne la jupe me fait femme. La jupe et tout ce qui va avec, culotte, soutien-gorge, bas, chemisier, maquillage, talons et et tout et tout. Ma femme me le dit souvent "au fond tu es une femme et c'est pour cela que je t'ai épousée. Je n'aurais pas supporter un mâle macho, qui laisse trainer ses chaussettes et qui n'est pas attentif à mes désirs. Toi ma petite homme/femme tu me comprends et ,étant toi-même femme, tu devances mes désirs". Nous vivons dans un univers féminin, ayant toutes les deux du goût pour la décoration de maison. Je me suis mise à la couture et c'est ma joie et ma fierté de voir ma femme porter avec grâce une robe que j'ai cousue pour elle. Notre univers n'est que féminité et c'est ainsi que nous sommes heureuses. Si une baguette magique pouvait me transformer en femme biologique, nous applaudirions des deux mains. La femme est vraiment le sexe fort et c'est à elle que devrait revenir la gouvernance du monde. Il y aurait plus de douceur et d'amour. Les femmes portent et transmettent la vie, c'est leur grand force et leur grand honneur.
il y a longtempsJ'aime bien porter des sous-vêtement féminins et aller secrètement comme ça au travail. Suis-je normal ?Ma femme m'a donné une robe housse en viscose.Elle est douce au toucher. J'ai enfilé mes bas mon soutien-gorge et une culotte en nylon et je me suis glissée dans la robe. Que c'est délicieux de la sentir voleter sur mes jambes. Vraiment je suis ravie de pouvoir m'habiller en femme avec la complicité de mon épouse, que cela excite beaucoup. Elle gouinait un peu avec ses copines lycéennes. Comme je suis fine et plutôt petite pour un homme et que j'ai la chance de chausser du 39, je ne me prive pas de sortir en femme. Nous magasinons toutes les deux. Nous pouvons échanger nos vêtements et nous ne nous en privons pas en faisant cabine d'essayage commune. Nous passons pour deux lesbiennes amoureuses, car avec une perruque je fais très facilement femme. D'ailleurs quand j'étais adolescent, j'avais des cheveux à la beattle et on m'appelait mademoiselle. Cela me faisait un peu mouiller la culotte que j'empruntais (déjà) à ma mère ou à ma sœur. Au travail mes collègues et mon patron s'habituent à me voir me féminiser. Ce dernier m'a d'ailleurs dit "vous devriez venir en jupe ou en robe, comme cela ce sera plus clair et nous considérerons comme une femme. Vous êtes mignonne et très jolie". Ma femme m'a dit accepte. C'est fait, et maintenant on m'appelle Nicole.

Chercher sur le site (les anecdotes, les commentaires, les gens...)

Exemples de requête : 'dans le métro', 'vernis', 'Ernestine Radioconducteur', 'moi aussi !'